De ma sélection au derniers jours avant le départ

Après la sélection, c’est là que les choses sérieuses commencent. La semaine qui suivait, j’ai tout de suite pris un rendez-vous à la mairie pour faire mon passeport. On m’annonce trois semaines d’attente. J’ai bien fait de m’y prendre tout de suite ! (Cas rare chez moi, il faut le préciser).

Le 1er mars, le Service des relations internationales de l’université m’a transmis le dossier d’inscription d’Oita.

Dans ce dossier, rédigé intégralement en anglais, on me demandait : de remplir une fiche d’inscription, mon CV, une lettre de motivation, mes choix de cours, une lettre de recommandation, un certificat de scolarité, un certificat médicale (avec radio des poumons exigée), le relevé de notes de ma L3 (l’original + une version en anglais), un certificat de niveau d’anglais, une attestation de solde bancaire fournie par ma banque (pour un an d’études il est demandé d’avoir 6000€ sur son compte), une photocopie de mon passeport (je ne l’avais pas encore), ma candidature pour le “Certificate of Eligibility” (transmis au ministère de la justice. Obligatoire pour la demande de visa), trois photos d’identité. Ce dossier était à rendre complet avant le 18 mars. C’était le gros gros rush !

L’université organisait le 27 avril une réunion d’informations. L’amphi était plein à craqué ! On ne plaint beaucoup en tant qu’étudiant, mais il faut avouer qu’on bénéficie d’un service d’échanges universitaires exceptionnel. Cette réunion nous permettait de prendre connaissance des couvertures sociales et des démarches administratives à suivre  ainsi que de poser toutes les questions possibles.

Après cette réunion, plus de nouvelles. Je ne sais pas si je suis logée. Je ne sais pas quand est ma rentrée. Très inquiète, j’envoie un email au SRI. Ils n’en savaient absolument rien. Ah. C’est très rassurant… Pour vous expliquer le principe, il nous était déconseillé de contacter l’université d’accueil directement. Tout devait passer par le SRI qui nous retransmettait ensuite l’information. Comme on arrivait à la fin de l’année, ils m’ont demandé de contacter directement Oita. Ce n’est que le 30 juin que la bonne nouvelle arriva : l’université d’Oita m’a directement contacté pour m’informer que je serai logée dans une cité universitaire ! Dans l’email en question, on me demanda si je souhaitais être seule dans une chambre ou la partager avec 1 ou 2 personnes. J’ai choisi la chambre seule. Il y a deux cité U, l’une près du campus et l’autre près du centre-ville. On ne pouvait pas choisir notre logement mais j’ai tout de même signalé ma préférence, hé hé. Très vite, on m’a répondu que ma demande a bien été pris en compte. Ils répondent super vite !

Juillet passe, août se termine bientôt…Toujours aucune nouvelle sur ma date de rentrée. Nous sommes censé recevoir une lettre d’invitation et les documents pour le visa. J’ai l’impression que je ne vais jamais partir… En me renseignant auprès des étudiants partis les années précédentes, j’apprends que c’est mon université qui réceptionne tout et renvoie le courrier aux étudiants. Allô la fac ? Il y a quelqu’un ? Personne, bah oui, c’est les vacances… -.-‘

Mais le 18 aout… Coucou qui voilà ? 😀 LE COURRIER ! ENFIN ! La rentrée est donc le 1er octobre.

2016-08-18-10-59-22

Le “Certificate of Eligibility”, le document obligatoire pour obtenir son visa.

Quelques jours plus tard, on m’informe que je suis affectée au dortoir que je souhaitais.Ça fait vraiment plaisir ! J’ai toujours pensé que j’avais un karma tout nul mais je dois avouer que ça se rééquilibre plutôt bien 😀  On m’informe également qu’un étudiant d’Oita me contactera par email. Il sera mon tuteur pendant un mois (genre mon “senpai” ha ha ha (pardon)) et sera là pour m’accueillir le jour de mon arrivée. Il me conduira à ma cité universitaire et me remettra les clés. Il m’accompagnera également à l’université et m’aidera dans les démarches administratives. Ça c’est vraiment chouette !

Et là au moment où j’écris cet article, je suis en train de réaliser que l’étudiant d’Oita qui m’a rajouté sur Facebook cet été et qui était à Rennes l’année dernière ne m’a certainement pas rajouté au pif. C’est peut-être lui mon tuteur !! *Tin tin* Whaaaaa j’ai jamais tilté ça, je suis vraiment à l’ouest ^^’ 

 [Après la fin de mon job saisonnier en Bretagne, je me suis rendue sur Paris pour rejoindre mon copain et faire ma demande de visa. Nous avons un mois pour profiter pleinement d’être ensemble. A l’heure où j’écris cet article, il ne reste plus qu’une semaine… ]

La démarche pour la demande de visa est très simple et très rapide. Enfin simple… quand on vit sur Paris… En effet, il faut se présenter à l’Ambassade et faire sa demande en personne. Les demandes par courrier ou par téléphone ne fonctionnent pas. Il faut fournir une fiche de renseignements à imprimer sur le site de l’ambassade du Japon, son passeport, son COE et une photo d’identité. J’ai obtenu mon visa seulement deux jours après.

Tout est bon. Ou presque. Maintenant que je connais mes dates, que j’ai une adresse pour me loger, un visa, il me faut… les billets d’avion !! Les recherches étaient très intenses. J’ai trois semaines pour les prendre. En suivant les bons conseils d’amis qui ont l’habitude de voyager, j’ai trouvé des billets aller-retour pas cher du tout chez une compagnie reconnue, avec possibilité de changer la date de retour. Parfait. Par contre, le vol sera long. J’aurai une escale de 2h30, le voyage durera en tout 17h. Mais bon, je ne vais pas en mourir. Sous les conseils de Shoya, l’étudiant d’Oita, j’ai pris un billet allant jusqu’à Fukuoka. Je prendrai ensuite le train. C’était la solution la plus simple et la moins coûteuse. Les vols intérieurs sont très chers et pas forcément pratiques au niveau des bagages. Kyushu est très bien desservis. En plus, pas besoin de réserver ! Il y en a souvent, donc je pourrai prendre mon temps.

Tout est bouclé. Je n’ai plus qu’à attendre le jour fatidique du départ. J’ai trois semaines pour travailler la langue, m’informer sur la vie quotidienne au Japon. Qu’est-ce que ça fait du bien d’avoir du temps 🙂 Plus de stresse, tout est prêt !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s