Weeks 2 & 3 – Hajimemashite! Watashi ha Laetitia desu. Furansu kara kimashita! Dôzo yoroshiku

🇬🇧Also in English. See below 🇬🇧

(Traduction titre : “Enchantée! Je m’appelle Laetitia. Je viens de France *+ formule de politesse*”)

Voilà trois semaines que je vis une vie d’étudiante dans la ville d’Oita. Beaucoup d’amis me demandent des nouvelles, il est temps de vous écrire. Premièrement, la chose la plus importante à vous dire, je vais mieux et je vais bien.

dsc_0039

Lorsque les cours ont commencé, je me suis sentie plus à l’aise. Les deux premières semaines consistaient à tester les cours qu’on souhaitait prendre. Rappelez-vous, j’ai été placé au niveau 1 de japonais, le niveau de débutant. Mais, ma coordinatrice d’ici m’a conseillé de tester les cours de niveau 2. J’y suis allée et j’ai pu me rendre compte tout de suite que c’était mon niveau, là où je me suis arrêtée à la fac. Je n’ai aucun problème pour suivre les cours et faire les devoirs. Je participe sans aucun soucis. Je devais enregistrer mes cours avec elle le 2ème vendredi. Après un bref bilan, j’ai eu l’autorisation de rester en niveau 2 sans passer de test de placement à nouveau. Les cours de japonais se composent de 4 cours différents d’1h30 : grammaire, activités interculturelles (je pense que ça se traduit comme ça pour “integrated activities”), lecture et conversation. Les cours sont excellents. J’adore y aller. J’ai le même enseignant pour 3 cours de japonais, il est super dynamique et très drôle. On travaille toujours en binômes ou en petits groupes afin de parler un maximum en japonais et de se connaître entre nous. Grâce à ces cours, j’ai pu découvrir que j’ai pas mal de points communs avec d’autres personnes. Ça fait des sujets de conversation après les cours, c’est plutôt cool! J’ai finalement choisi 8 cours. Le minimum est de 7. Lors de la deuxième semaine, nous avons eu une projection du film live-action de “Bakuman” en cours d’études de manga. L’enseignante nous a offert une tonne de donuts pour les manger devant la projection ! C’était juste incroyable ! Les cours sont hypers intéressants et me donnent envie d’apprendre et d’étudier d’avantage.

Ils sont très différents de ceux donnés en France. Ce ne sont pas des cours magistraux mais de véritables discussions avec les enseignants. Mais pour le coup, lors des cours en anglais “non-japonais” ça me stresse pas mal par ce que je ne suis pas bonne du tout. Alors je prie chaque instant pour que l’enseignante ne s’adresse pas à moi ^^’ Je suis tout à fait capable de comprendre ce qui est écrit et de pouvoir le traduire en français, par contre ma compréhension orale est bancale. Je ne comprends pas tout et j’ai besoin d’un peu de temps pour réfléchir à ce que j’ai entendu à certains moments. Mon expression, je vais le dire, elle est à chier. Mais je suis là pour ça. Même avec des cours d’anglais en France, je n’arrivais pas à progresser. Le seul moyen pour pouvoir parler anglais était de partir. Et c’est vrai. Je me sens meilleure qu’il y a trois semaines. Je sens mon anglais progresser jour après jour. Lorsque je parle en français sur Skype ou réseaux sociaux, les mots anglais me viennent en premier et des fois je mets du temps avant de retrouver l’équivalence en français. Mais, résultat, je passe plus de temps à travailler l’anglais que le japonais. Mes journées me fatiguent beaucoup car mon cerveau est perpétuellement stimulé. Je passe mon temps à réfléchir sur les mots que je dois employer, à faire attention à tout ce que j’entends en anglais comme en japonais. Essayer de tout retenir. Je réfléchis en anglais. Je me parle à moi-même en anglais. Je m’invente des scènes en anglais (haha). Mes plans ont changé, je ne veux pas partir d’ici tant que je ne parlerai pas correctement ! 😀 Ah, et le japonais dans tout ça ? Je me retrouve à avoir des constructions de phrases assez rigolotes en mélangeant les deux langues sans le vouloir. Un exemple, “I’m going to the toshokan”, “toshokan” = bibliothèque.

2016-10-13-15-00-39

From Oita Station to Oita University

Concernant ma relation avec les autres étrangers et les japonais, elles sont plutôt bonnes mais frustrantes. Ceux qui me connaissent savent que je n’ai jamais eu de mal à créer des liens sociaux, je me fais des amis plutôt facilement. En réalité, je déteste la solitude. J’ai toujours besoin de bouger, de voir du monde et de faire un tas d’activités. Mon appartement me sert uniquement à prendre ma douche et dormir. Là, au Japon, je suis bloquée. Bloquée à cause de la langue. Le temps que je pourrai passer avec les personnes que je rencontre, je le passe à travailler mon anglais. Les étudiants de mon programme sont très sympas, je passe de moments très agréables avec eux MAIS je ne peux pas parler. Les mots me manquent. Pourtant, qu’est-ce que j’ai envie de parler… J’ai un tas de choses à dire ! J’ai un tas de questions à poser ! Mais je bloque. Je me prends beaucoup la tête dessus et ça m’agace énormément. Les seules moments où j’arrive enfin à tenir une discussion sont lors des soirées au dortoir du campus avec beaucoup d’alcool dans le nez. Ça me frustre par ce que tout le monde se comprend et moi je suis la pauvre petite française ridiculement larguée. Je reste parfois des heures complètements silencieuse et éteinte, je déteste ça. Ça ne me ressemble pas du tout. J’ai peur qu’on me trouve ennuyante et qu’on me laisse tomber 😦 Heureusement qu’un groupe de discussion sur Line a été crée et que je puisses participer. Mais ils sont, je pense, assez compréhensifs avec moi, en tout cas ils me le disent et font preuve de patience. Une chose assez drôle tout de même, je comprends mieux les japonais que les étrangers. Comme on a un niveau d’anglais similaire, les discussions sont plus simples mais plus longues. Je switch entre deux langues et ça c’est vraiment pratique. J’espère que tout ça se débloquera très rapidement. Je ne veux pas être enfin capable de parler quand certains repartirons dans leur pays en février. Je veux me faire des amis et profiter de chaque instant avec eux. C’est très important pour moi et pour ma construction personnelle. J’aime les échanges culturels, découvrir les différentes mœurs, les façons de vivre et de penser, connaître les points de vue de chaque personne issue d’une culture différente de la mienne. J’aimerai faire des choses qu’on ne pourra jamais refaire plus tard comme des excursions, des activités sportives et culturelles… Faire des trucs de fous et s’amuser!

2016-10-07-20-51-28

After Welcome Party

J’ai entre 1h30 et 3h de cours par jour. Je commence au plus tôt à 9h et je fini au plus tard à 16h20. Ce qui est parfait pour me donner le temps d’étudier à côté. Souvent, lorsque les cours finissent tôt (le jeudi et le vendredi je termine à 12:30), je m’accorde du temps pour me balader dans la ville. Mais pour le moment, je ne fais rien d’exceptionnel. Si, j’ai testé la borne  Dance Dance Revolution en achetant une carte e-amusement Konami! J’étais contente d’en trouver une à Oita, j’ai pu jouer mes 3 pistes favorites 😀 Mes journées dans la semaine se résument à : université – train – travail du japonais et anglais/devoirs – Skype. Les weekend, des soirées sont organisées, un moment pour me rapprocher un peu plus des autres et passer de bons moments. Nous avons eu une excursion organisée par l’université samedi dernier. Nous avons visité de magnifiques endroits comme l’un des plus grand pont du Japon “Kokonoe Yume Otsurihashi“, visiter une ferme et y manger de délicieux repas en barbecue et traverser une grande prairie dans les montagnes avec une flore incroyable, le Tadewara Marshland. On pouvait apercevoir la fumée du volcan tout près. C’était la première fois que je voyais un volcan actif ! Dommage que mon portable tienne de moins en moins bien la batterie. Il s’est éteins dans le bus à l’allée, alors mon tuteur a pris les photos pour moi avec sa tablette. Une pointe de déception, tout de même, pour ne pas avoir eu la chance de voir ces magnifiques paysages dans les tons automnaux. Il fait toujours très chaud. L’été n’est pas vraiment terminé. Nous avons eu une bouffée d’air frais la semaine dernière mais la chaleur est revenue au galop. J’espère très vite voir l’automne au Japon, il s’agit de ma saison favorite. J’ai hâte de voir toutes ces couleurs éclatantes de la nature comme on peut le voir sur les photos de paysages japonais. La journée s’est terminée par une soirée au dortoir du campus, très bonne ambiance c’était fun! Picoler, papoter, danser, jouer, manger dans un restaurant au pif vers 3 ou 4h du matin, ça m’est plutôt familier 😀

De manière à mettre plus d’images sur mes propos et de voir un autre point de vue, je partage avec vous le vlog d’un camarade de classe finlandais : sur la “Welcome Party” : https://www.youtube.com/watch?v=FqU0CALX8wc et sur notre excursion : https://www.youtube.com/watch?v=CLztpq9yIKw

This slideshow requires JavaScript.

Concernant la vie quotidienne, je me sens plutôt à l’aise. Je ne sais pas comment ça peut se passer pour un japonais mais étant “gaijin” (= forme contractée de “gaikokujin” pour dire “étranger”) je n’ai pas de mal à me faire aider, même par les personnes qui ne parlent pas un mot d’anglais. Les gens ne me laissent pas dans l’ennui et l’embarras. Pour une sortie d’anniversaire avec le groupe d’étudiants étrangers je devais les rejoindre au bowling. En sortant de la gare, j’avais beau demander mon chemin, j’étais terrifié à l’idée de me perdre. Une vendeuse d’une supérette a tout de suite appelé un taxi pour moi. J’ai pu me rendre à ma destination deux ou trois minutes après. J’essaie de m’adresser aux japonais pour pratiquer le plus possible, être en contact avec la société, comme demander mon chemin, demander où se trouve telle ou telle chose, dire aux vendeurs/ses des magasins que je viens de France et parler des différences culturelles. Même si je ne comprends pas tout, même si personne ne peut me corriger, je tente et je me concentre un maximum sur la construction des phrases, les mots employés. Mon oreille s’habitue à la façon de parler, aux tonalités, aux expressions et je les copie automatiquement. Par exemple, le fameux “ééééééééééé!!” qui exprime l’étonnement, ou l’adjectif “kawaii !” quand on trouve quelque chose de mignon/beau. Le “kawaii !” n’est pas un cliché, je vous assure je l’entend TOUT LE TEMPS par les filles et les enfants ! “kawaii !” dans la rue, “kawaii !” dans les magasins, “kawaii !” dans le train, “kawaii !” everywhere !!

Il m’arrive d’avoir des petits coups de bad relatifs à mon manque de confiance en moi, mais tout va bien. Maintenant, je veux rester, je veux progresser, je veux parler, je veux apprendre des choses, je veux voyager, je veux me faire des amis partout dans le monde, je veux faire des choses complètement dingues, je veux vivre à fond mon voyage ! Et surtout, je veux manger autre choses QUE DES NOUILLES ET DU RIZ 😥

2016-10-13-10-06-33<< Par ce que ça c’est franchement respectable. Partout au Japon, on fait la queue pour monter dans le train. C’est quand même plus agréable comme ça que de se faire pousser dans tous les sens et empêcher les gens de descendre du train. Et au final, tout le monde rentre!

Because that is really respectable. Everywhere in Japan, we have to stand in line to get on in train. That’s much better than people is constanly shoving us in every sense and preventing people to get off the train. And, finally, everybody gets on!

14556690_1029054800545897_8378774818042300905_o

La promo 2016-2017 du CIER ~

———————————

ENGLISH

It’s been 3 weeks since I live as a student  in Oita. Many friends asked for news, it is time that write to you. First, the most important point : I feel better and I’m good.

When classes started, I felt more comfortable. The first two weeks involved to try courses. Remember, I was placed in Japanese 1, beginner level. But my advisor advised me to try Japanese 2 courses. I have been there and I became aware that this is my level, my level when I finished my degree. I have no problem following courses nor to do my homeworks. I can contribute to the lessons. After a brief assessment, she accepted that I stay in Japanese 2. I have four 1h30 long Japanese’s courses : grammar, integrated activities, conversation and reading. Courses are awesome. I love going there. I have the same teacher for three courses. He is really interesting, energetic and funny. We always work in pairs or groups in order to talk in Japanese as much as possible.  Thanks to these courses, I could to meet some people have the same hobbies than me. This allows to meet each other and make conversation after class. That’s quite cool! I finally chose 8 courses. Minimum is 7. The second week, the teacher had shown of the live-action Bakuman in the “manga studies” class with free donuts! She offered us DONUTS to eat during the movie! It was just AWESOME! Courses are very interesting and give me the desire to learn more.

Lessons are different compared to France. They aren’t lectures but true conversations with the teacher. However, I’m not that comfortable because I don’t speak english very well. I pray every second that she doesn’t ask me questions XD I’m able to understand written english and to translate into french but my listening comprehension is not exactly great. I don’t understand all of it and I need to focus on every word to understand what’s being said. And, it has to be said, I have a crappy level in oral expression. To speak english is a real torment for me ^^’ I know my accent is terrible, I can’t even bear hearing myself! But I am here for that 🙂 My English courses in France didn’t allow me to progress. I had to go abroad in order to improve my English skills. Now, I feel better day after day. When I Skype or use social networks, English words come to mind first. As a result, I spend my time working my English, more than Japanese. I’m tired every evening because my brain and my mind are perpetually stimulated intellectually. I spend my time to think about words I have to use, to keep in mind what is said. I always think in English. At home, I talk to myself in English, I picture daily situations in my head in English haha ^^’  My plans are changed now, I don’t wanna go back home as long as I don’t improve my english and before I speak correctly. I want, more than anything in the world, to speak english!! And what about Japanese ? 😀 My phrasing is very funny, mixing Japanese and English. For example : “I’m going to the toshokan” “toshokan = library”.

About my relationship with others, it’s pretty good but frustrating. People who know me know I’ve never had difficulties to be open to other people, I make friends rather easily. My friends told me “Don’t worry Laeti! You’re able to adapt easily to change, to new situations, I admire you for that, I don’t worry about you”. Actually, I hate loneliness (it’s kind of a phobia haha). I always need to get away somewhere, to be with people, to spend a lot of times with my friends and to do loads of activities. Because I like people, quite simply. I only use my accommodation to sleep and to shower. Here, in Japan, I feel stuck. The time I could spend with students whom I met is spend to work my English. Exchange students are really nice, I spend  very pleasant moments with them BUT I can’t speak. I can’t find my words. And yet, I’m dying to talk with them. I have a lots of things to say! A lots of questions to ask. But I feel stuck. It gets on my nerve and annoys me a lot. The only moments when I can get into a discussion are during parties, when I’m drunk ^^’ It’s frustrating because everybody can understand each other, and I, I’m the completely lost poor little French girl. I feel ridiculous. Sometimes, I’m totally silent and I hate that. It isn’t me at all. I’m afraid that they think I’m boring 😦 Fortunately, we have a conversation squad on Line and I can participate.

Funny thing : I’m more able to understand Japanese students than foreigners. As we have a similar level in English, conversations are easier and longer. We can switch between Japanese and English and it’s really convenient. I hope I’ll quickly free myself from that and that I will be able to speak before some of them go back in their country in February. It’s really important for me, for my personal construction. I love cultural exchanges (I was president of a student cultural association during 3 years at uni), to discover different customs and the different ways of life, ways of thinking, to hear different point of views about any subject. I’d like do things that we couldn’t do later like doing travels, sport and cultural activities… to do crazy things and to have fun!

During daytime, I have lessons between 1h30 and 3h. At the earliest, I start at 9:00am and at the latest I finish at 4:20pm. So, I have time to study, that’s perfect. Sometimes, when I finish classes earlier, it gives me time for a stroll downtown. But, at the moment, I don’t do anything exceptional. Well, I still went to the game center and I tried Dance Dance Revolution and I could play my three favorite tracks 😀 My daily life is limited to : university – train – working english and japanese/homeworks – Skype. Weekends and parties are organized in the campus dorm. These moments allow me to get a little closer more to the other students and to have a good time. An excursion trip was organized by uni last saturday. We saw wonderful places like across the one of the highest suspension bridge in Japan “Kokonoe Yume Otsurihashi”, visited a farm and ate tasty meals there, and explored a large meadow in the mountains with a beautiful flora, called Tadewara Marshland. We caught a glimpse of the near volcano’s smoke, it was the first time I saw that! Unfortunately, my phone is old and the battery discharged in the bus. I couldn’t take photos but my tutor took some for me with his tablet. A hint of deception because I didn’t get the chance to see these landscapes with Fall’s tones. It still is a very warm temperature! Summer isn’t really over. I hope Fall comes quickly! I love Fall, it’s my favorite season. I’m impatient to see all of these sparkling colors that nature can offer. The day ended by a party in the campus dorm with a great atmosphere! It was fun! Boozing, talking, playing, going to a random restaurant at 3:00am or 4:00am… I’m rather familiar with that 😀

About my daily life in Oita, I’m feeling pretty comfortable. I don’t know how it is as a Japanese girl but as a “gaijin” (contracted form of “gaikokujin” = “foreigner”) I haven’t any difficulties to get some help, even by people who don’t speak english. People don’t let me in embarrassing situations. For a student’s birthday, I had to join students at the bowling alley. Leaving the train station, even though I was asking for directions, I was afraid to get lost. And this is when a sales clerk helped me and called a taxi for me. I reached my destination about 5 minutes later.

I try to talk to Japanese people as far as possible. I must practice Japanese, get in touch with Japanese society like asking for directions, where is this or that thing, etc. Even if I don’t understand all of it, even if there isn’t anybody to correct me, I try and I focus on syntaxes, words and expression used. My hearing gets used to the ways of locution and expressions, I copy and paste automatically. Do you know the famous “eeeeeeh!” expressing a surprise ? 😀 Or the famous adjective “kawaii!” when we consider a thing as cute/beautiful ? “Kawaii!” isn’t a cliché! I assure you, I hear it EVERYTIME from girls and kids. “kawaii!” in the street, “kawaii!” in the train, “kawaii!” in the stores, “kawaii!” EVERYWHERE!

Sometime, I feel down because of my lack of self-confidence but don’t worry, I’m good. Now, I want to stay there, I want to improve my level, I want to speak, I want to learn many things, I want to travel, I want to make a lot of friends around the world, I want to do completely crazy things, I want to live life to the fullest! (And I wanna eat something else than rice and noodles! XD)

Advertisements

5 thoughts on “Weeks 2 & 3 – Hajimemashite! Watashi ha Laetitia desu. Furansu kara kimashita! Dôzo yoroshiku

  1. Ben c’est super tout ça mais une question: si tu es capable de te faire des dialogues en anglais dans ta tête et que les mots te viennent plus facilement, explique-moi la différence entre un dialogue normal?!! Tu peux parler! Arrêtes de te bloquer! Ca me frustre (oui JE suis frustrée parce que TU te bloques toute seule ducon).
    Mais sinon ça fait plaisir, on t’avais bien dit que ça servait à rien de paniquer, relativise allons :P!!

    Like

    • Je ne sais pas ce qu’il se passe, mais je panique de dire n’importe quoi. Tu me connais, tu sais que j’ai 0 assurance en moi XD Mais le fait d’être seule ici et face à moi-même me permet d’apprendre plus vite, sur les choses et sur moi-même.

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s