Weeks 9 & 10 : もっと勉強しなくちゃ。。。

🇬🇧 Also in English 🇬🇧

“Motto benkyoshinakucha” : Je dois étudier plus. I have to study more.

img_20000101_101513

Photo non contractuelle haha.

Posée sous deux couches de couvertures ce dimanche matin. Les odeurs de chocolat chaud et de pain grillé qui embaument mon appartement. Un album de Guns’N’Roses. Pas trop fort pour ne pas déranger les voisines. Un fond musical énergique qui se mêle au bruit de la pluie qui tombe. Des fois, le croassement d’un corbeau vient s’ajouter. Je n’aime pas le cri des corbeaux, ça m’effraie. Un coup d’Hitchcock, j’en suis sûre. Pourtant, ils se la jouent réveil matin, chaque jour. Et chaque jour, je me réveille avec une étrange et désagréable impression qu’un homme crie sous mon balcon. Oui, ça crie très fort un corbeau. Raa, ce chocolat chaud n’est pas bon. J’ai acheté une bouteille de lait écrémé. C’est de la flotte. J’ai l’impression de boire de l’eau au chocolat. Maintenant je sais que je dois prendre la bouteille verte et non la bleue. Un jour je ferai mes courses sans me tromper. Bon et cette mise à jour, elle arrive ? J’y viens ! Ces deux dernières semaines n’ont pas été palpitantes . Enfin, j’ai eu une semaine d’examens de milieu de semestre. D’une certaine manière, on peut définir cela de palpitant. Semaines plutôt révélatrices sur mes progrès en japonais.

Peacefully tucked under a couple of bedcovers this Sunday morning. The smells of hot chocolate and toasted bread filling my room with fragrance. A Guns’N’Roses’ album is playing. Not too loud to avoid disturbing the neighboring girls. An energetic background music mingling with  the sound of falling rain. Sometimes, a crow adds its croaks to the symphony. I dislike the croak of crows, it frightens me. A trick of Hitchcock, I am sure. However, they are my alarm clock every morning. And every morning I wake up with the impression that a man is screaming under my balcony. Yep 😬. Gosh, this hot chocolate isn’t good. I bought a bottle of skimmed milk. I feel drinking a chocolate water. From now on I know I have to get the green bottle and not the blue bottle. One day, I will do my grocery shopping without making any mistake. Anyway, update please ? Coming. These last weeks were not thrilling. At least, I had a mid-exams week. In a way, it can be defined as a thrilling event. These weeks were pretty revealing about my progress in Japanese.

Le mercredi 30 novembre, examen écrit en japonais. Six pages de la mort avec du vocabulaire à traduire, des textes à trous où il fallait deviner les mots ou les expressions, de la version, des réponses à des questions. En 1h30. J’étais désemparée. Je n’imaginais pas un examen aussi difficile. Il y avait beaucoup trop de contenu. Je n’ai pas retenu tout le vocabulaire et c’est ce qui m’a empêché de réussir l’examen. En réalité, je me demandais quand est ce que tous ces mots qui me semblaient étrangers ont été vu en cours. Je me suis préparée au vocabulaire et expressions qu’on avait l’habitude d’utiliser en cours. Pas les trucs obscurs. J’étais tout de même soulagée de ne pas être la seule. D’après les réactions de chacun, personne n’a réussi. C’était dur pour tout le monde. Jeudi 1er décembre, examen oral en japonais. Le sujet : nous sommes un agent de voyage et nous devons proposer un voyage de trois jours à notre prof et sa famille. La présentation devait tenir 10 min. Un support Powerpoint était souhaité. La règle était de ne pas écrire de phrases dessus. Dans ma présentation, ils ont gagné un voyage à Paris, Barcelone et Marrakech. Vacances de rêve n’est-ce pas ? J’ai fait le pire Powerpoint que j’ai jamais fait dans ma vie mais j’ai obtenu un 8/10 (ou 8.5, je n’ai pas trop compris). Cela m’a remotivé pour l’examen de vendredi. Celui-ci était un test de lecture et de kanji. Le même schéma que mercredi s’est produit. Nous avions 1h30 pour remplir des textes à trous avec des mots que l’on devait choisir dans une liste. Je n’en comprenais pas le sens, mmh pratique ? Ensuite, répondre à des questions par rapport aux textes et deux expressions écrites. Beaucoup de pages, beaucoup de stress. “Je vais jamais terminer tout ça en 1h30”. Impossible. C’était interminable. L’heure était passée, la prof nous a accordé plus de temps pour terminer. Je suis restée 20 min de plus et j’ai rendu ma copie sans finir le dernier exercice, une expression écrite où il fallait imaginer un protagoniste confronté à un problème. Cela pouvait être ce qu’on voulait. Nous avions déjà eu cet exercice en devoir, j’avais écrit l’histoire d’un chat. Neko-chan de l’université m’avait inspiré. La prof m’a proposé de terminer, c’était super gentil mais je ne pouvais plus réfléchir. Dommage oui, mais j’en pouvais plus. Trop de mots, trop de stress, trop de regret de ne pas avoir suffisamment bossé. Malgré le travail que je fournis tous les jours, ce n’est pas assez. Je dois revoir mon organisation. Ou bien, ce sont les profs qui mettent la barre trop haut. De toute évidence, que ce soit l’un ou l’autre, je suis au Japon et je suis là pour apprendre à parler japonais.  Je ne suis pas démoralisée. Au contraire, je suis motivée. Tomber pour mieux se relever. Je veux parler japonais, je dois étudier plus. De plus, j’ai une bonne classe. Chacun est pleine de bonnes volontés pour apprendre. Il y a une bonne ambiance. Je pense qu’on devrait en profiter pour travailler ensemble après les cours. En ce qui me concerne, j’ai toujours mieux appris ainsi car ces moments nous permettent de discuter, d’échanger des points de vue, des connaissances, de se donner des exercices, etc. C’est plus sympa que de se bourrer le crâne désespéramment. Je n’ai jamais supporté le part cœur. C’est une façon stupide d’apprendre. Et pourtant, cela semble être le modèle d’apprentissage du système éducatif japonais…

Wednesday, 30th November: grammar exam. Six pages with vocabulary to translate, gap fill exercises in which we had to guess words and expressions, translations of sentences from Japanese into English, answer questions. In 1h30. I was at sea. I didn’t expect such a hard exam. All that was in the exam was seen in classes. But too much content. I didn’t remember all of the vocabulary and that is the reason why I failed the exam. I was relieved to hear I was not the only one to have found it hard. Tuesday, 1st December: presentation. We had to invent a trip for our teacher and his family and present it during 10 minutes. A powerpoint medium was wished but without sentences. I offered them a trip in Paris, Barcelona and Marrakesh. Dream holiday, isn’t ? That was the worst Powerpoint I have ever made but I got 8/10 (or 8.5 I didn’t understand very well). It gave me motivation for the next and last exam on Friday. This one was a reading and kanji exam. The same pattern that Wednesday occurred. We had 1h30 to fill texts picking words in a list which meaning I couldn’t even understand, answer to questions, a couple of written expressions. Too many pages. It was never-ending. Time was up, the teacher gave more time to finish the exam. I remained for another twenty minutes and I handed my paper not finishing the second written expression. We had to invent a protagonist who is confronted with a problem. That could be whatever we want. The same exercise was given as a homework, I wrote about a cat’s story. I took my inspiration from Neko-chan from the campus. ^^ The teacher offered me to finish, she was really nice but to be honest, I couldn’t think anymore. Too bad, yes, but I couldn’t handle it anymore. Too much words, too much stress, too much regret that I didn’t slog away enough. Despite all my work it wasn’t enough. I should review my organisation. Or maybe the teachers just set high standards. Whatever it be, I am in Japan and I am here to learn Japanese. I am not demoralized. Quite the opposite, I am motivated. Fall only to rise again. I want to speak Japanese, I have to study more. Moreover, we have a good class. Everyone is full of good intention about learning Japanese. There is a good vibe. I think, we should make the most of the opportunity to study together after classes. I for one still learns best this way, for these times allow us to talk about lessons, exchange points of view or knowledge, give us some exercises, and so on. It’s more pleasant than brainwashing myself. I can’t stand learning by heart. For me, it’s a stupid way to learn. But, it seems to be the Japanese educational system’s learning model…

Pour relâcher la pression, rien de mieux qu’une sortie entre filles au karaoke le vendredi soir. On s’est bien amusée, j’adore ces sorties ! Les chansons japonaises que j’ai choisi sont “Sanpo” de mon amour de film Mon voisin Totoro et “Hotaru no hikari” d’Ikimono-gakari. J’ai pu réaliser que je lisais plus vite. La lecture des caractères devient automatique. Cette soirée était un concentré de bonne humeur et d’énergie. Manque de bol, un étudiant japonais venait de recevoir Final Fantasy XV et proposait de faire une session le même soir. J’avais très envie de les rejoindre après le karaoke, mais la fatigue a vaincu. Je suis donc rentrée et partie pour hiberner tout le weekend. J’ai vraiment besoin de repos.

To ease off on the pressure, nothing is better than girl night at karaoke on Friday. Everyone had a lovely time, in a joyous and relaxed atmosphere. I sang in Japanese “Sanpo” from my sweetheart movie My Neighbour Totoro and “Hotaru no Hikari” of Ikimono-gakari. I could realize I can read faster. My reading becomes automatic. No luck, a Japanese student had just received Final Fantasy XV and offered to do a big session the same night. I felt like joining them after karaoke but tiredness won. So, I went home and was headed for a weekend of hibernation 😅 I really need rest.

Le dimanche 27 novembre, j’ai retrouvé des français : Salomé et son mari, un toulonnais marié à une japonaise, un couple de japonais et leur petit garçon qui ont vécu en France un certain nombre d’années. Nous avons parlé inévitablement des différences : le choc culturel, les systèmes administratifs, le travail en France et au Japon ainsi que les systèmes salariaux. C’était très sympa et ça m’a permis de parler autre chose que du milieu universitaire. J’espère qu’on pourra se rencontrer à nouveau. Salomé parle couramment japonais. C’est incroyable, je l’admire. Elle vit à Oita depuis 4 ans. Pouvoir parler français avec des français c’est comme une bouffée d’oxygène. Au début, ça fait toujours très bizarre de parler dans ma langue natale à une personne francophone en face de moi. Mon cerveau fait comme une mise à jour. “Hello, ohayô, konnichiwa, bonjour. C’est ça ! Bonjour !!” Forcément, je parle toute la journée en anglais et en japonais. Je pense en anglais et en japonais. L’exception est quand je jure 😀

On Sunday, 27th November, I met with Salomé and her husband, a French(guy?girl?) from Toulon married to a Japanese, a couple of Japanese and their son who lived in France for a number of years. A meeting between “French” where we talked inevitably about the differences : the cultural shock, the administratives and work systems. It was nice. I hope we will can see eachother again. I admire Salomé. She speaks Japanese fluently. She has been living  here for 4 years. Being able to speak in French with French people is like a breath of oxygen. At the beginning, it feels weird speaking in my native language with an other native french. My brain had to do an update haha. “Hello, ohayô, konnichiwa, bonjour. That’s that, bonjour !!”. Necessarily, I speak in English and in Japanese all day long. I think in English and in Japanese. One exception: when I swear 😀

2016-12-05-15-49-41En ce moment, mes journées sont limitées à :  aller à l’université, faire mes courses et rentrer chez moi. Par contre, quand on me propose des sorties je les accepte avec grand plaisir. Avec quelques autres étudiants, nous sommes allés voir “Fantastic Beasts” le jour de sa sortie au Japon. J’ai adoré le film. En tant que fan d’Harry Potter c’était garanti d’avance ❤️. Le film était en VO avec les sous-titres en japonais. Lorsque je ne comprenais pas certains dialogues je vérifiais les sous-titres par réflexe. Et à ma grande surprise, non seulement je lisais vite mais en plus je comprenais. Je me suis sentie 上手 (jôzu = douée) pendant quelques instants haha. Je suis sortie de la salle avec pleins d’étoiles dans les yeux. Je veux regarder Harry Potter pour Noël. Encore. Encore. Encore. Et les lire aussi. Je me dis depuis le lycée que je devrais les lire en anglais. Si je l’avais fait, je saurais certainement parler anglais à l’heure actuelle…Tout ça à cause d’Harry Potter, et ouais 😀 Le 24 novembre c’était Thanksgiving. Ariel ma voisine américaine a invité deux  étudiantes et moi à manger chez elle. Trop adorable ! Elle a cuisiné plein de choses et c’était trop bon ! Nous avons passé la soirée à manger et rigoler sur un vieux Resident Evil. Vous savez, un de ces jeux qui vous semblait si proche de la réalité à l’époque… C’était bien. On devrait se faire ce genre de soirée plus souvent.

Currently, my days are like this : going to the university, shopping for food and going home. But when anyone offers me to go out I accept with pleasure. With some other students, we went to watch Fantastic Beasts the day of the release in Japan. I loved the movie. As a fan of Harry Potter it was guaranteed in advance ❤️. The movie was in English with Japanese subtitles. When I didn’t get what it said, I checked the subtitles in reflex. At my great surprise not only I read faster but also I got them. I felt 上手 (jozu = skilled) a few times haha. I got off of the theater with my eyes filled with stars. I want to watch Harry Potter for Christmas. Again and again and again. And read them also. Since my high school’s years I’ve been saying myself I should read them in English. If I had, I would probably be better at it now… All of this is because of Harry Potter yep. 😀 Tuesday, 24th November was Thanksgiving. My American neighbour Ariel invited me and a couple of students to eat at her place. So lovely ! She cooked a lot of tasty food. We spent the night eating and laughing playing an old Resident Evil. You know, one of this game looking like the real life, at the time ._. That was fun. We should do that again and more often.

En fait, j’aimerai passer plus de temps avec beaucoup de personnes que j’ai rencontré. Les connaître d’avantage. Même si mon niveau est craignos et par conséquent je ne suis pas très bavarde, j’apprécie beaucoup la compagnie des gens. Je suis du genre à me contenter du simple. Certains matins, je partage un bout de chemin avec un japonais ou une japonaise. Des fois c’est Yuichi, des fois d’autres. J’apprécie ces petites conversations. Toujours pleines de bonne humeur et d’encouragements qu’on se donne mutuellement. C’est agréable. Ne pas être isolée, sortir avec les gens est le meilleur moyen de progresser. J’apprends tous les jours. Je me sens comme un enfant qui apprend à parler. Je me sens un peu stupide des fois. Et j’ai peur de l’avoir l’air. Des fois je me dis, si un français doué en anglais m’entendait parler, il aurait envie de me tuer. Des fois, j’ai quelques blagues dans ma tête et je voudrais les partager. Seulement un français pourrait les comprendre. C’est ennuyant d’être la seule française pour ça.  Du coup, je rigole seule avec moi-même et c’est bien triste 😂 Je peux pas m’exprimer comme je le souhaite. Je ne réagis pas forcément aux blagues. Ça dépend ce que c’est mais des fois je capte pas. Des fois j’aimerai qu’on m’explique… J’aimerai qu’on me corrige aussi mais je comprends que ce n’est pas un réflexe ni une envie pour tout le monde. Moi-même je ne le fais pas systématiquement avec une personne qui apprend le français. Si je pouvais me réveiller avec une aisance en anglais ça me rendrait beaucoup service. Ça retarde considérablement mon apprentissage du japonais et ça me garde éloignée de la plupart du monde. Je n’aime pas être seule. Je déteste ça même. J’ai toujours été entourée. J’étais entourée. J’ai souvent cette envie d’envoyer un message à quelqu’un simplement pour demander s’il veut partager un repas avec moi ou bien aller prendre un café. Mais je n’ai jamais osé. Je n’ose pas. Je suis parfaitement consciente que ce serait gênant. Enfin, pour moi il n’y aurait aucun problème, je peux parler de tout et n’importe quoi. Ma vie a tellement changé en deux mois. Ça fait un peu mal parfois. Je dois apprendre à être seule. Être avec moi-même 😅 Je ne sais pas être seule. Je ferais mieux de me décoincer et de me lancer. J’emmerde la barrière de la langue. Mais never mind, it’s okay. Je me dis que ça fait parti du jeu. Je me débrouille avec ce que j’ai. Avec qui je suis. C’est ce que j’ai choisi. Je savais que ça n’allait pas être simple. Je suis partie dans le but d’apprendre. On dit que partir à l’étranger est la meilleur école de la vie. C’est vrai. Et j’avais besoin de ça dans ma vie. C’est le meilleur moyen d’avancer, de s’améliorer, d’apprendre sur soi, de changer.

Actually, I would like spend more time with many people I met. To know them better. To have a laugh. Even if my level sucks and consequently I am not really talkative, I appreciate people’s company a lot. I am the kind of person who like simplicity. Some morning, I walk part of the way with Japanese people. Sometimes it’s Yuichi, sometime someone else. I like these little chats. Always full of good mood and encouragements we give us mutually. It’s nice 🙂 Not being isolated, going out with people is the best way to improve. I learn every day. I feel as a child who is learning how to speak. But I feel dumb sometimes. And I’m afraid to look dumb. I know that my poor skills isn’t the mirror of my intelligence but how can I display the opposite ? Sometimes, I say myself if a skilled French hears me speaking he would kill me 😅 Sometimes, I have a lot of jokes in my head but only French would understand. It’s annoying to be the only one for that. I cannot share my jokes, no one would understand. So, I can just laugh with myself, it’s sad 😂I can’t express myself like I want. I don’t react to jokes because I don’t often get them (it depends what). So sometime I feel lost. “Lost in translation”. I would like people to correct me. I would like people get to know me. But I know and I understand that this is a reflex nor a wish for no one.I don’t systematically do that myself with a person learning French. If only tomorrow I could get up in the morning with an ease in English it would really help me out. That considerably delays my Japanese learning and keeps me away from people. I dislike being alone. I hate that. I may be like a cat which doesn’t stand loneliness. I’m used to be surrounded. I used to be surrounded. Often, I feel like sending a message to anybody to ask simply whether one would like to break bread with me or meet up to get a cup of coffee/tea and chat. But I’ve never dared. I don’t dare. Im fully aware that it could be awkward. At least, for me it’s okay, I’m able to talk about everything and anything. My lifestyle has changed so much. I have to learn about being alone. To be alone with myself 😅 I don’t know how to live alone. I’d better loosen up and have a go. Fuck the language barrier! But never mind, it’s okay. I think it’s just part of the game. I get by what I have, who I am. That is what I have chosen. I knew that it wasn’t going to be easy. I have been abroad with the goal of learning from it. It is said that going abroad is the best School of life. It’s true. And I needed that in my life. For it’s the best way to shift myself, to progress, to learn about myself, to change.

cam01415

Oita University in fall ❤

cam01439

Oita Daigaku mae Station

2016-12-05-16-03-42Dans dix jours, Maxime viendra. Je suis impatiente. Ce seront comme des vacances en amoureux qu’on n’a jamais passé. Nous ne voyagerons pas très loin. Nous avons un budget serré tous les deux, on se contentera certainement que des villes qui entourent Oita mais c’est déjà très bien. La campagne est magnifique et nous aimons la nature tous les deux. Quoi que, il se pourrait qu’on aille faire un saut à Fukuoka. C’était prévu de base. Maxime devait prendre son avion à Fukuoka pour repartir mais il a trouvé un vol depuis Oita. Chanceux. Je rêve d’aller à Nagasaki et Miyazaki. Et puis soyons fou, pourquoi pas Osaka ? Ça se fait bien en bateau et grâce à mon statut d’étudiante, je peux obtenir des billets à prix réduits auprès de l’université. On verra. Je ne sais pas où est-ce qu’on passera Noël, mais une étudiante japonaise m’a invité à  une soirée le 25 décembre. Je me demande comment sera Noël dans un pays qui n’a pas coutume de le fêter. Ça risque d’être étrange. Peut-être que je n’aurai pas l’impression de fêter Noël. Mais une chose est sûre, les japonais adorent cette fête. Les musiques de Noël passent partout dans les galeries, les magasins, même le petit marchand de crêpes sur le trottoir devant lequel je passe tous les jours. Il y a pleins d’illuminations, les décorations sont en ventes depuis qu’Halloween est terminé, les hôtesses de certains magasins portent un bonnet de Père Noël, les boutiques de thés se sont mis au goût et au parfum de Noël… Comme à la maison au final 🙂

In ten weeks, Maxime is coming. I’m impatient. This will be like the romantic holiday we have never done. We were planning on travelling but both of us are on a tight budget. I think  we will simply visit towns around Oita and it’s already really nice. The countryside is beautiful and both of us like nature. We might also go to Fukuoka. It was initially planned, as he would have to take a plane in Fukuoka’s airport for the return trip. But he found a flight from Oita’s airport (lucky). I dream about going to Nagasaki and Miyazaki. We will see. And let’s go crazy! Why not Osaka? I have to think about it. I can get discount tickets from the university thanks to my student status, it’s a chance. I don’t know where we are going to celebrate Christmas but a Japanese student invited me to a party, the 25th December. It sounds good. I wonder how it is to celebrate Christmas in a country in which it is not in the culture. It might feel strange. I might not have the impression of celebrating Christmas, just going to a normal party ^^ In any case, one thing is certain, Japanese people love this celebration. Christmas songs are playing anywhere, in the shopping malls, shops, even the little crêpes merchant on the sidewalk which I pass in front every day. There are a lot of illuminations, decorations are being sold since Halloween was ended, the shop’s cashiers wear a Santa Claus hat, the tea’s stores get the Christmas’ flavors… Like at home, finally 🙂

2016-12-05 16.13.06.jpg

J’ai commencé à écrire dans un nouveau bullet journal, cela m’aide à fixer des objectifs chaque jour. Écrire m’aide à penser, prendre du recul sur les choses, me projeter, me libérer. Je suis contente de tenir ce blog. Je pose mes pensées ici et c’est une façon de communiquer avec n’importe qui, avec moi même et me détendre. Plus j’écris, plus je suis inspirée sur ma vie. Merci de me lire.

I’ve started writing on a new bullet journal, this help me to fix some goals every day. Writing help me think, put things into perspective, clear my conscience. I’m glad I’m holding this blog. I drop my thought here and this is a way to communicate with everyone, with myself and relax. The more I write, the more I’m inspired by my life, how I wish to draw it. Thank you for reading.

The Christmas Village untill 25th December

*** ちょっと 日本語 – Chotto Nihongo ***

    • [Verb] なければいけません \ [Verb] nakerebaikemasen \ Je dois faire quelque chose (poli) \ I have to do something (polite)
    • 私は [something] が上手です \ Watashi wa [something] ga jôzu desu \ Je suis douée en [quelque chose] \ I’m skilled at [something]
    • は[something] が下手です\ Watashi wa [something] ga heta desu \ Je suis nul à [quelque chose] \ I’m bad at [something]
    • ふくろはいりません\ Fukuro wa irimasen \ Je n’ai pas besoin de sac plastique \ I don’t need a plastic bag
    • 眠たいです \ Nemutai desu \ Je suis fatiguée \ I’m sleepy
    • すみません、その[something] を一つください \ Sumimasen, sono [something] wo hitotsu kudasai \ Excusez-moi, je voudrais un de ces [quelque chose] s’il vous plait \ Excuse me, I’d like one of those [something] please.
    • 美味しそうです! \ Oishi sô desu ! \ Ca à l’air bon ! \ It looks tasty

 

Advertisements

4 thoughts on “Weeks 9 & 10 : もっと勉強しなくちゃ。。。

  1. Les décos de noël ont l’air sympa ! En tout cas, ça a l’air plus sympa a Oita, tu rates un superbe pic de pollution à Paris accompagné de pleins de problèmes de transport, ça fait moins rêver ahaha
    Tu as des vacances pour noël d’ailleurs ?

    Like

    • D’ailleurs je trouve que c’est plus décoré qu’en France ! Hahaha serais-tu étonnée si je te dis que ça ne me manque pas ?
      J’ai des vacances mais pas pour Noël, elles débutent le 27 décembre et je reprends le 4 janvier. Mais bon, avec l’arrivée de Max je pense que je vais skiper quelque cours ^^’ Par contre, la prof des cours en anglais m’autorise à le ramener en cours 😀 Ca va être rigolo haha.

      Like

      • Il sera là quand je passerai en présentation, la chose la plus difficile sera d’éviter son regard qui sera inévitablement rempli de jugement et de désespoir lorsqu’il m’entendra parler XD Merci 🙂 J’espère qu’on se verra en février, dites moi vites vos dates et où vous allez pour que je puisses réserver d’éventuels billets !

        Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s