Week 20 & 21 : what a strange mood

🇬🇧 Also in English 🇬🇧

La 20ème semaine était consacrée aux examens. De manière globale je ne suis pas vraiment contente de moi. C’était une semaine très chargée. Mes nuits étaient courtes. Mais j’ai fait de mon mieux. Honnêtement, avoir de bonnes notes ou non n’importe peu pour mon cursus puisque mon année ne sera pas comptée comme master 1. Les notes me servent uniquement pour ma propre évaluation.

The 20th week was devoted to exams. Overall, I’m not proud of myself. That week was crammed with exams. My nights were short. But, I gave my best. To be honest, having high grades or not does no impact on my university course given that it will not count for anything for my university. Grades serve me only as my self-assessment.

Le vendredi 10, 12h10, les examens étaient terminés. Début des grandes vacances de printemps. Difficile à le croire étant donné qu’il avait neigé toute la journée! Le temps nous fait de sacrées farces quand même. C’est assez déroutant. J’avais du mal à réaliser que tout allait changer désormais. La plupart se préparait à repartir dans leur propre pays. Les derniers adieux se sont fait le soir-même au dortoir du campus et le lendemain au bar PEI.

Friday, February 10, 12:10pm, exams were done. Beginning of the Spring Holidays. Difficult to believe given that it snowed the whole day. The weather makes quite a prank. It’s always confusing. I struggled to believe that everything was going to change from there on. Most students were about to go back to their own country. The last farewell was done on the very evening at the campus dorm and the following day at the PEI Pub.

2017-02-10-13-28-04

La neige qui ne tenait pas

Lundi 13 je rentres dans ma 21ème semaine et première semaine de grandes vacances. Je ne l’ai pas entamé sous de jours heureux. Suite à quelques petits problèmes de santé j’ai dû me rendre à l’hôpital pour une consultation. Maintenant tout est rentré dans l’ordre, enfin, sauf quelques chiantises administratives du côté français, rien d’étonnant. J’ai eu de la chance d’être accompagnée par une française bilingue que j’avais rencontré deux mois auparavant. Grâce à elle, j’ai pu être soignée rapidement. Je peux témoigner désormais que le système hospitalier japonais n’est pas évident et les soins coûtent cher. Bondez vos poches de vos plus gros billets car la moindre chose est payante, ne serait-ce que récupérer le papier détaillant les résultats coûte 1300 yen. Il semble important que le docteur nous le lise. Donc pas de courrier, pas de téléphone, il faut se déplacer et lâcher des flouze en plus. Sachant que j’ai payé presque 10 000 yen ma visite et mon traitement. Et cash. Heureusement que j’étais prévenue à l’avance. Je n’ai toujours pas pris l’habitude de retirer de l’argent systématiquement. La carte bancaire n’est pas admise partout dont l’hôpital. De plus, le médecin m’a conseillé de revenir pour s’assurer que tout se soit bien passé avec le traitement. Avec la fatigue physique et psychologique, j’ai passé les quatre premiers jours de la semaine à ne faire qu’une chose : dormir. Étant au plus bas ces jours-là, j’ai laissé le temps passer sous ma couette. Je sais que mes proches vont me tuer en lisant ceci car je n’ai mis personne au courant. Enfin, uniquement Maxime et ma meilleure amie. Il n’y avait aucune raison de les inquiéter. Je sais qu’ils peuvent se faire des montagnes par ce que je suis à l’autre bout du monde mais le Japon est loin d’être un pays à la ramasse médicalement parlant. Par contre, difficile de trouver des informations en anglais. Si vous vivez au Japon et que vous ne parlez pas bien la langue, il est vraiment important de se rapprocher d’un bilingue pour vous aider. Lorsque l’on tombe malade et surtout un cas particulier, ce n’est pas le moment de prendre le temps pour des recherches et je vous avoue qu’avant de penser à Ambre j’étais assez paniquée. De plus, une fois sur place vous recevez un questionnaire formulé uniquement en japonais (si vous avez des allergie, si vous prenez un traitement, …) Je peux vous dire que de cette manière j’ai retenu des mots que je ne pensais pas spécialement apprendre pendant mon séjour! Nous nous sommes rendues dans une clinique et sans rendez-vous nécessaire. En y allant à 8h30 j’ai été vite prise en charge, donc tout va pour le mieux. La LMDE va m’adorer haha… Et c’est ici que j’introduis l’histoire d’un long et fastidieux combat avec ma mutuelle étudiante 🙂

Monday, 13th I started my 21st week and first week of holidays. These holidays didn’t start very well though. Further to some health problems, I had to go the hospital to see a doctor. Now everything is fine, anyway, except some really annoying french administrative things but nothing surprising. I was lucky to be accompanied with a bilingual french woman whom I met two month ago. Thanks to her, I could be quickly taken care of. I can give evidence from now on, the Japanese hospital system is not easy and costly. Fill your pockets to the bung with lots of cash because everything is charged, even only getting back the analysis results costs 1300 yen. It seems important that a doctor has to read them to you. Therefore, no mail, no call, I had to go there and cough up. Knowing that I paid almost 10 000 yen for my visit and my treatment. In cash. Thank goodness I was warned beforehand. I’m not used to withdraw systematically. Debit card is not allowed everywhere including hospital. Moreover, the docor adviced me to come back to make sure that everything went okay. With tiredness and weariness, I spent the first four days of the week doing only one thing : sleeping. I felt at my lowest ebb those days, I let time flew under my duvet. I know, my family is going to kill me reading this because I didn’t bring them up to date. At least, only Maxime and my best friend knew. There was no reason to worry them. I know they can blow anything up out of all proportion because I’m abroad but Japan is far from be behind medically talking. It was not easy to find information in English though. If you live in Japan and you don’t speak the language very well, it’s really important to bond with a bilingual who should be able to help you anytime. When we fall ill and especially a particular case, it’s not the moment to take the time to inform yourself and I have to say after thinking about Ambre I was completely freaked out (to make an appointment, to explain my problem…). Moreover, once on the spot, nurses give you an application only in Japanese. I can tell you that in this way I remember specific terms I didn’t think I would learn during my year here! We went to a clinic and it wasn’t necessary to make an appointment, I was quickly taken in hand. Everything was fine. Except for my student health insurance. I’m introducing here the story of a long and tedious struggle with it 🙂

Tout allait mieux à la fin de la semaine. J’ai pu m’en remettre rapidement. J’ai déniché un appareil photo d’occasion à Hard-off  pas mal du tout et suffisant pour l’utilisation que je souhaite en faire. Je ne pouvais pas résister à faire un tour dans les rayons “otaku”.  Je suis repartie avec deux figurines et des cadeaux pour mes trois petits frères et franchement, je m’en suis pas trop mal sortie (15€ environ, sans l’appareil photo). A la suite de ce fabuleux achat, je n’ai pas attendu pour commencer à travailler sur mon futur vlog. J’ai eu de la chance d’avoir un super beau temps. Le printemps approche et ça se voit. Les pruniers (– “ume”) ont commencé à avoir leur premières fleurs et le climat s’adoucit. Sauf dans mon appartement, haha. Des fois je me demande si je n’habite pas dans une faille spatio-temporelle tellement la différence est frappante entre l’extérieur et mon chez-moi. Même en allumant le chauffage, la chaleur ne reste pas. Alors je ferme les rideaux pour garder la chaleur un maximum mais ce n’est pas très efficace et l’ambiance est un peu tristounette. Il fait tellement froid que je dors habillée de mon gros pull en laine, jogging et chaussettes bien épaisses. Mes mains sont toujours gelées. Une pichenette sur un doigt et il tomberait à coup sûr! Mes doigts se sont d’ailleurs ornés de belles boules de couleur rouge, parfois violette selon la température ambiante, sur chacune des articulation et au niveau des ongles. C’est pas très jolie à voir.

Everything was fine by the end of the week. I could get quickly over it. I found a good second-hand camera at Hard-off. This purchase was accompanied with two Macross Frontier figures and gifts for my three younger brothers and I managed very well! In the wake of this wonderful purchase, I cannot wait to start to work on my vlog. I was lucky the weather was very nice. Spring is coming and we can feel it. Plum trees (– “ume”) have started blooming and weather becomes milder. Except in my accommodation, haha. Sometimes I say to myself if I’m not living in a spatiotemporal rift to such an extent that the difference between outside and inside is striking. Even turning the heater on, heat is not keeped. So, I close my curtain to keep a maximum the heat but it’s not really effective and the atmosphere is a bit sad. It is so cold that I even sleep fully clothed with a thick wool sweater, jogging and thick socks. My hand are always chilled. If one gives a finger a flick, for sure it would fall down! By the way, my fingers are decorated with beautiful red balls, sometimes purple depending on the room temperature, on each of joint and beneath my nails. Seriously, it’s not a pretty sight.

dscn0314Jeudi soir, OtaLab habituel et samedi rendez-vous avec Yuki (la barista) pour un ramen dans le restaurant de sa soeur. C’était la première fois que je mangeais un VRAI ramen. Il y avait plusieurs sortes et comme j’avais TRES faim j’ai pris le plus mastoc (et des gyoza). Satomi, la soeur de Yuki nous a super bien accueilli. On a discuté avec elle tout le long du repas, j’étais un peu gênée par rapport à ses collègues ^^’ En parlant de mon projet de voyage à Kyoto, elle m’a spontanément fait don de son shuincho, un carnet dans lequel les moines des temples et sanctuaires calligraphient le nom du lieu accompagné de son propre tampon. J’ai été très touchée par ce cadeau. Étant passionnée par la culture traditionnel de ce pays, j’avais l’intention d’en acheter un en visitant les temples, mais offert par une japonaise le souvenir est encore plus précieux. Le repas était délicieux mais je ne pouvais pas le terminer. J’ai encore une fois eu les yeux plus gros que mon ventre. Satomi a encore fait un geste ultra généreux en nous offrant à tous le repas! Elle est tellement adorable.

Thursday night, regular OtaLab and on Saturday night meeting with Yuki (the OtaLab’s barista) to go eating ramen at her sister’s restaurant. It was the first time I ate TRUE ramen. There were all sorts and like I was VERY hungry I ordered the bulkier (and gyoza). We were made very welcome by Yuki’s sister, Satomi. We chatted with her all along the dinner, I was a little bit awkward regarding her colleagues. When I talked her about my trip project to Kyoto, she spontaneously gave me her Shuincho as a present, a notebook in which monks of temples and shrines write the name’s place in calligraphy and its own stamp. I was very touched by her kind gesture. Being passionate about the culture of this country, I intended to buy one during my trip but given by a Japanese the souvenir is even more precious. The dish was delicious but I couldn’t finish it. I had my eyes bigger than my stomach (for a change…). Satomi did one more time something ultra generous by offering us the dinner! She is so lovely.

C’est à partir de cette semaine que j’ai commencé à me rapprocher de certaines personnes et ça me fait beaucoup de bien. J’étais effrayée à l’idée que les vacances riment avec isolement mais c’est tout le cas contraire et j’en suis plus que ravie ❤

That is from this week I have started to be closer to some people and it does very good to me. I was scared about holidays rimes with isolation, it’s all the opposite and I’m more than delighted ❤

*** ちょっと 日本語 – Chotto Nihongo ***

    • 時間がないんです \ Jikan ga nai n desu \ Je n’ai pas le temps \ I don’t have any time
    • 映画を見ながら食事します \ Eiga wo minagara shokujishimasu \ Je mange en regardant un film \ I eat while waching movie
    • 気をつけて\ Ki wo tsukete \ Fait attention à toi ! \ Be careful !
    • 雪が降っている\ Yuki ga futteiru. \ Il neige !\ It’s snowing
    • 医者に行く必要があります \ Isha ni iku hitsuyô ga arimasu \ J’ai besoin d’aller voir un docteur \ I need to go see a doctor
    • 私は自分のフランスの健康保険を持っています \ Watashi wa jibun no Furansu no kenkôhoken o motteimasu \ J’ai ma propre mutuelle française. \ I have my own French health insurance
    • 症状 \ Shôjo \ Symptômes \ Symptoms
    • 抗生物質を服用する \ Kôsei busshitsu o fukuyôsuru \ Prendre des antibiotiques \ To take antibiotics
    • 三日前 \ san nichi mae \ Il y a trois jours \ Three days ago
    • 痛みがあります \ Itami ga arimasu \ J’ai mal \ I’m in pain
    • アレルギーがありません \ Arerugii ga arimasen \ Je n’ai pas d’allergie \ I don’t have any allergy
    • 熱はありますか \ Netsu ha arimasu ka \ Avez-vous de la fièvre ? \ Do you have fever ?
    • どこが痛いですか \ Doko ga itai desu ka \ Où avez-vous mal ? \ Where do you have pain
    • 一日に何回その薬を飲めばいいですか \ Ichinichi ni nan kai sono kusuri o nomeba ii desu ka \ Combien de fois par jour dois-je prendre ces médicaments ? \ How many times a day should I take these medecines ?
Advertisements

One thought on “Week 20 & 21 : what a strange mood

  1. Je bave sur la figurine de Sanji :P. Je savais pas que t’avais eu des soucis de santé! Ravie que ça soit réglé! (ouii bonjouuur, je comente 4 mois aprèèès)

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s