Weeks 22-24 : Haruyasumi : Spring break

🇨🇵️FR 🇬🇧 EN

20th February – 12th March

Quelle étrange sensation de n’avoir rien à faire. Pas de devoirs, pas de cours, pas de train à prendre tous les jours, ne plus voir personne… Je suis complètement désorientée !

What a strange feeling to have nothing to do. No homework, no class, I don’t take the train every day, I see nobody… I’m completely lost!

La visite d’un collège mixte japonais

Le lundi 20 février et malgré les vacances, l’université organisait une rencontre avec des collégiens. Comme je n’avais rien de prévu, je m’y suis inscrite. C’était l’occasion pour visiter un collège japonais. Comme je pouvais m’y attendre, tout était comme dans un manga. La sonnerie, la disposition des classes, les dessins sur le tableau en ardoise, les meubles en bois, les couloirs, les fenêtres donnant sur les couloirs, les portes coulissantes… Ce qui m’avait le plus marqué était la sonnerie car je l’avais toujours entendu dans un dessin animé mais jamais pour de vrai. J’en ai eu des frissons. Elle est très particulière cette sonnerie. Elle joue une petite mélodie très distincte. C’était un chouette après-midi. Nous étions quelques étudiants étrangers à participer à cette journée. Nous avions été dispatché en petits groupes de deux ou trois dans plusieurs classes. J’étais avec mon amie fidjienne Ledua qui est de nature très joviale, nous avons beaucoup rigolé. A la fin de ma petite présentation moitié japonais moitié anglais, un collégien m’a posé une question : « Est-ce que vous avez un petit copain ? ». C’était si inattendu que j’ai explosé de rire. Toute la classe s’est mise à rire, c’était un peu embarrassant mais ce garçon semblait être le petit clown de la classe. Les élèves avaient préparé une présentation sur la préfecture d’Oita et la culture japonaise. Ils tenaient des pancartes qu’ils avaient soigneusement dessiné pour illustrer leur propos. Grâce à eux, j’ai appris beaucoup de choses sur Oita comme l’existence d’un parc d’attraction sur le thème des onsen à Beppu! J’ai réalisé que je n’avais pas suffisamment profité de cette région et qu’il était grand temps de découvrir tout ce qu’elle peut nous offrir. Ensuite, par petits groupes, les élèves venaient à notre rencontre pour nous poser des questions en anglais. J’ai de temps en temps bredouillé des phrases en japonais pour leur montrer qu’il n’y avait aucune honte à parler une langue étrangère que l’on maîtrise peu. Tout le monde a pris la parole, ces échanges étaient à la fois très animés et plein de douceur. Ils semblaient tous avoir envie de voyager à l’étranger, j’étais étrangement fière d’eux. Ces petits jeunes étaient très attachants. A la fin de la journée, les élèves nous ont offert un petit souvenir fabriqué par leur petites mimines : ils ont décomposé nos prénoms en kanji (idéogramme japonais) avec pour chacun sa signification. Mon amie et moi étions vraiment touchées. Au moment de se quitter, les élèves nous ont raccompagné jusqu’à la sortie, on fait des photos avec nous et nous ont pris dans les bras. Je suis repartie avec un grand plein d’énergie.  Ici, nous pouvons sentir une différence énorme avec le système scolaire français. Tout est centré sur la camaraderie, le sens des responsabilité, la solidarité. Je pense que ces valeurs ont besoin d’être transmises en France, là où l’on cultive plutôt l’individualisme.

The visit of a Japanese Junior High Scool

Monday, 20th, Oita university organised a meeting at a junior high school. For the first time I visited a Japanese junior high school. As I expected, all is like in a manga. I mean, the bell, the layout of the furniture in the classroom, the drawings on the slate board, the wood furniture, the corridors, the classroom’s windows along the corridors, the sliding doors… I was very surprised when the bell rang out because I used to hear it in animes but I’ve never heard it in real life. It’s a really singular bell. It rings a specific melody. We were divided into groups of two or three in several classrooms. I joined a classroom with my jolly Fijian friend Ledua and we had a lot of fun. After I introduced myself to the class with a speech half in English half in Japanse,  a junior high school student asked me “Do you have a boyfriend ?”. I didn’t expect that question at all and I laughted a lot, as same as the class. This junior high school student seemed to be the little clown of the class. Then, they provided a presentation in English about Japanese culture and Oita prefecture. They prepared handmade cardboard signs to illustrate their words, it was so cute! Thanks to them, I learnt a lot of things about Oita : for exemple, I found out that Beppu has a hot spring amusement park ! I realised I didn’t know that much about this region and it’s high time for me to explore what Oita can offer us. Then, in a small group, the students came to us and asked questions in English. Sometimes I tried to answer in Japanese to show them they don’t have to be ashamed or shy to speak a foreign language they don’t master. Everybody spoke, those talks were very lively and also full of sweetness. They all seemed to want to travel abroad in the future, I was curiously proud of them. Those young people were very very sweet. At the end of the day, the students offered us a souvenir they made : they used kanji (Japanese writting) to write our names and gave the meanings. My friend and I were very touched. At the time of leaving, the students showed us out, took some selfies with us and gave us a big hug. I came back home full of energy. There, I could feel there is a huge difference between Japan and my country. Japan’s educational system focuses on friendship, sens of responsibility and solidarity, while the French one is a place for individualism.

Du temps pour moi

Les vacances sont arrivées un peu subitement. J’ai très vite pris de mauvaises habitudes en me couchant et levant très tard. Impossible de profiter de mon temps libre de cette façon, il a fallu réorganiser mes journées et me constituer un programme. Je suis de nature plutôt sportive mais j’ai arrêté de pratiquer depuis que je suis au Japon. Les vacances sont alors le moment idéal pour réintroduire le sport dans mon quotidien. Deux à trois fois par semaine, je consacre une heure de cardio en longeant Oitakawa, le fleuve qui traverse la ville d’Oita. La vue sur les usines autour n’est pas très agréable mais la zone est réservée aux piétons, je peux donc m’entraîner sans être gênée par les voitures et le bruits de la ville. Promeneurs, chiens en laisse, clubs de sport, joggeurs d’un certain âge, lycéen.ne.s en bicyclette, tous profitent de ce coin de verdures. Dire que les personnes âgées ont une vie saine n’est pas qu’une légende. Un octogénaire m’a doublé aisément l’autre jour. Je me suis sentie un peu nulle. Il fait beau tous les jours, les températures sont douces, c’est un vrai plaisir de sortir.

Spare time to take care of myself

The spring break began suddently. I ended up adopting bad habits : going to bed late and waking up late.  It’s impossible to fill my spare time this way, I had to organize my days by establishing a solid daily routine. I’m rather sporty but I stopped practicing running and fitness since I’ve been in Japan. So, spring break is the perfect moment to introduce sport in my daily routine. Two or three times a week, I jog one hour along Oitakawa, the river that runs through Oita City. Although the view of the surrounding factories is not really nice, but the area is reserved for pedestrian so I can practice without being annoyed by cars and noise. Walkers, dogs keeped on a lead, sport clubs, joggers of a certain age, high school students riding a bike, all enjoy this green area. Saying that Japenese old people have a healthy life is not a myth. The other day, an octogenarian passed me easily. I felt a bit ridiculous ^^’ The weather is very nice, I feel so good going out.

Un sentô dans mon quartier

Un sentô (bain public) se trouve à deux pas de chez moi. Curieuse, j’ai décidé d’aller le découvrir. La petite dame qui tient cet établissement était ravie de m’accueillir. Même si elle ne parlait pas un mot d’anglais, elle m’a fait la visite des lieux. Je me rendais seule au bain public pour la première fois et la petite dame s’en est vite aperçu. Elle a pris le temps de m’expliquer l’utilisation des lieux et évidemment, elle me demandait d’enlever mes vêtements et n’en avait rien à faire que je sois nue devant elle. Elle était adorable mais beaucoup trop bavarde. Il y avait beaucoup de choses que je connaissais déjà, j’avais même amené mes propres produits mais par politesse je faisais mine de tout découvrir. Au moment de quitter les vestiaires, je pouvais l’entendre parler de moi aux clients qui patientaient à l’accueil. L’accueil et le partie femme est simplement séparé par un rideau rose orné du charactère « ã‚† = yu » signifiant « eau chaude ». Cette situation me faisait beaucoup trop rire et pendant quelques secondes je les imaginais débouler dans le vestiaire s’écriant « Une étrangère ? Ou ça ? Ou çaaa ? » ^^’  Ce moment de détente n’a duré qu’environ trente minutes mais bien suffisant. En sortant, j’étais toute rouge et la petite dame s’inquiétait. Elle m’avait d’ailleurs prévenu que le bain risquait d’être trop chaud pour moi. Et la voilà repartie à disctuer, elle me répétais plusieurs fois que j’étais « kirei » qui signifie jolie. J’étais plutôt gênée. J’ai encore beaucoup de mal à m’exprimer en japonais. J’ose tout de même dire de nouvelles phrases mais souvent j’ai l’impression de répondre complètement à côté de la plaque. J’ai fait part de mes difficultés à cette petite dame et elle m’a rassuré en me disant que je comprenais bien la langue et qu’il ne fallait pas que ma timidité me bloque. Quand j’étais sur le point de partir, elle m’a donné deux petites bouteilles de jus de kabosu (un agrume japonais cultivé à Oita). TROP ADORABLE ! En plus, j’adore cette boisson, on ne la trouve qu’à Oita. Je dois l’avouer, je voue une totale admiration pour les personnes âgées ici. Si mon niveau était plus élevé, je n’aurais sans doute aucun problème à prendre le temps de discuter avec elles. Je les trouve rayonnantes, honnêtes, très ouvertes, elles me donnent toujours le sourire.

A sentô in the neighborhood

I found out there is a sentô (public bath) very close to my dorm. Curious, I decided to go discover it. The little old lady who seems to run the establishment looked very happy to welcome me. Even though she didn’t speak English at all, she took her time to show me around. I went to a public bath alone for the first time and she quickly noticed it. She took her time to explain me how to use properly the place and of course she asked me to take off my clothes and she didn’t care I was naked in front of her (but I did ^^’). She was very sweet but so talkative ! I already knew how to use a public bath, I even brought my own stuff but out of politness I pretended I knew nothing. When she left the changing room, I could hear her telling the costumers I was there. There is only a pink curtain with the symbol ゆ (= « yu » which means « hot water ») to mark the entrance of the changing room. This situation amused me and during a few seconds I had fun to imagine a scene where the customers bursted into the changing room exlaiming something like « A foreigner ? Where ? Where ? » ^^’  This moment of relaxation lasted only about thirty minutes but it was enough. When I left, my face was so red that the little lady was worried. She warned me that the water could be too hot for me however. And she talked me again, she repeated me several times I was “kirei” (= pretty). I was quite embarrassed. I still struggle to speak in Japanese, sometimes I feel like I give an answer out of the point. I told this sweet old lady about my difficulties and she reassured me telling me she can see I understand Japanese and I should not be shy. When I was about to leave, she gave me two tiny bottles of kabosu jus (it is a Japanese agrum cultivated in Oita). SO ADORABLE ! And I love this drink, we can find it only in Oita ! I got to say, I have a certain admiration for Japanese old people. If I were good enough, I would likely have no problem talking with them. I think they are very honest, very open-minded, always bright and talkative. Talking with them makes me smile every time and gives me a big motivation to improve in Japanese.

Réservation de mon premier voyage sur Honshû

Oita est situé sur l’île de Kyushu et se trouve donc assez loin de Tokyo. Je voulais profiter des vacances pour visiter un peu le pays. Comme deux amis prévoient un voyage au Japon incluant la visite d’Osaka, de Kyoto et de Nara, trois villes que je tiens absolument à visiter, nous avons donc décidé de se rejoindre pour faire un bout de voyage ensemble. J’ai donc réservé mes nuits à Osaka et Kyoto du 25 au 30 mars. Je suis impatiente ! Pour m’y rendre, j’ai choisi l’option la moins chère : le ferry. Pour 15 000 yen aller-retour, je partirai de Beppu le 24 au soir et traverserai la mer intérieure toute la nuit jusqu’à Osaka. Ça va être une expérience inédite. Alors que je l’ai rencontré il n’y a que quelques jours, Satomi m’a préparé une carte sur laquelle elle a pris soin de dessiner et détailler les endroits qu’elle me conseille de visiter à Kyoto. Au dos, elle m’a donné des explications sur les « omikuji » (divinations écrites sur des bandes de papiers à tirer au hasard dans les temples bouddhistes et shintô) et les « goshuin » (le carnet dont je parles dans mon article précédent, appelés aussi shuincho). Elle est tellement adorable. Je garderai précieusement cette carte lors de mon voyage.

Booking of my first trip to Honshû

Oita is situated in Kyushu and is quite far from Tokyo. I wanted to enjoy my holidays by visiting a bit the country. As two friends of mine plan a trip in Japan including the visit of Osaka, Kyoto and Nara, three cities I absolutely want to visit, we decided to travel together. I booked my nights in Osaka and Kyoto, from 25th to 30th of March. I’m looking forward to! To go to Osaka, I chose the cheapest option : the ferry. For 15000 yen (round trip), boarding will be at Beppu on 24th on the evening and I will cross the sea the whole night to Osaka. It will be a new experience. Even though I met her a few days ago, Satomi made a map on which she took care in drawing details and descriptions the places she thinks I should visit. On the back, she gave me explanations about « omikuji » (random fortunes written on strips of paper at Shinto shrines and Buddhist temples) and gosyuin (I talked about this notebook in the previous post, also called shouincho).

Envies de voyage au Japon

Je meurs d’envie de voyager autour de l’île de Shikoku, à Miyajima et à Okinawa. L’un de mes plus grand rêve est de visiter une île aux paysages ressemblant à celle de Shio dans le film d’animation  « Lettre à Momo », que j’ai énormément apprécié. Depuis que je l’ai vu au cinéma, je rêve de me rendre à un tel endroit. Et je pense que Shikoku regorge de ce genre de paysage qui dans mon esprit est la représentation parfaite du Japon rural qui me fait vibrer.

The places that make me dream in Japan

I’d love to travel around Shikoku, Miyajima and Okinawa. One of my biggest dream is visiting an island with the same landscapes than the island of Shio from one of my favorite animation movie “A Letter to Momo”. Going to a such beautiful place since I watched this movie at the cinema makes me dream. And I think that Shikoku overflows with this kind of this rural landscapes, which in my mind, is the perfect representation of the rural Japan that fascinate me.

Les produits « Sakura » qui célèbrent le printemps

Depuis que les vacances ont commencé, j’enchaîne les petits plaisirs. J’aime passer mon temps libre dans les cafés et faire des exercices de japonais. Le printemps arrive et les nouveaux produits limités « Sakura » du Starbucks sont sortis. Le café latte n’est pas mauvais mais pas exceptionnel non plus. Le Chiffon Cake est très moelleux et le goût est très léger. Il me reste plus qu’à goûter le frappuccino. Quant au McDonald’s, on célèbre le printemps avec le Mc Flurry fleurs de cerisier et je pense bientôt le tester.

The « Sakura » products celebrating Spring

Since the beginning of vacations, I like to give myself little treats by eating some Japanese sweets. I spend my spare time in cafés and I do some Japanese homeworks. Spring is coming and the Starbucks has its limited Sakura products. The cafe latte is not bad but not fantastic though. The Chiffon Cake is spongy, the flavor is sweet. I still have to try the Frappuchino out yet. As for McDonald’s, spring is celebrated with the Sakura Mc Flurry and I think I will try it out soon.

 

Vacances = sorties !

Satoko m’a emmené dans un petit coin de paradis au centre ville d’Oita, un café/restaurant aux couleurs d’Hawaii appelé « Day by Beach ». Ils proposent un tas de bonnes choses sur leur carte, j’ai goûté leur soupe de curry vert qui était un délice. Elle m’a rappelé exactement celle servie au restaurant thai dans lequel je travaillais en tant que serveuse. Les palmiers, les lagons turquoises, la végétation luxuriante, les plages de sable blanc… ce sont des paysages qui me fascinent et qui me donnent un sentiment de bien-être et de sérénité. Je passerais bien un bout de ma vie sur les îles du Pacifique… En faisant quelques recherches sur le réseau social Instagram, j’ai découvert que les propriétaires de ce café possèdent également une sorte de paillote ouverte l’été sur la plage de Shirogahama (白ヶ浜海水浴場) animée par activités nautiques. Cette plage à l’air d’être très jolie, je rajoute cet endroit à visiter cet été sur ma liste! Hâte de prendre cette breeze tropicale !

La pression des examens est retombée et les vacances sont aussi là pour se retrouver entre amis. Chacun profite de ces deux mois pour partir en voyage et pour sortir en bar ! Au Japon, il existe une formule formiable pour se mettre complétement minable : je parles donc du Saint « Nomihôdai ». Ce dernier consiste à boire une quantité illimitée d’alcool dans un temps restreint (1h, 2h, 3h…tout dépend des bars et restaurant) pour une somme variant de 1500 à 3000 yen environ. La règle d’or du nomihodai c’est de ne jamais commencer ! (Sans rire!). Certains de mes camarades adorent ce concept et comme toute bonne followeuse, je follow. On se retrouve alors au PEI Pub, un bar où se réunissent les étrangers du coin, dans une ambiance bar canadien. On commence par un verre, puis deux, puis le barman nous concocte des cocktails puis il fini par boire avec nous ! TRAN-QUIL ! Et là, quand ça se passe comme ça, tu as l’impression qu’il n’y a plus de limites… tu sais que tu es loin, très très loin de ton pays ! Du jamais vu en France ! Mais voilà, c’est fini. J’en ai trop fait. A partir de maintenant, je fuis les soirées à nomihodai un maximum. Je préfére les soirées séries et films aux dortoirs. Mon foie, ma dignité et mon porte-monnaie me remercieront.

Spring break = outings !

Satoko took me to a small corner of paradise in the city center, a cafe/restaurant with a warm and hawaiian decoration called Day by Beach. The menu includes many good things, I ordered a green curry soup and it was delicious. It tasted like the green curry soup served at the Thai restaurant I worked at as a waitress. Palms, turquoise lagoons, lush vegetation, white sand beaches… those kind of landscapes fascinate me and give me a feeling of well being and serenity. I would love to spend a part of my life in Pacifics Islands… Browsing through Instagram, I found out that the owners of this café run a beach bar only opened in summer, situated on Shirogahama (白ヶ浜海水浴場) where people can have fun with water sport activities.

The stress of the exams let up and the spring break is also made to be a time to see my friends. Some enjoy these two months by traveling and going out drinking ! In Japan, there is an amazing customary service to get wasted : I’m talking about the Saint « Nomihôdai ». It consists of drinking an ilimited amount of alcool during a certain time (1 hour, 2 hours, 3 hours,… it depends on the bar or restaurant) for about 1500 ~ 3000 yen. The golden rule : don’t start it ! (haha no kidding!). Some of my classmates love this concept and as a good follower, I follow… We generally meet at PEI Pub (the best foreigner bar in Oita), in a Canadian-like atmosphere. We start with a drink, then two, then the barman makes his special cocktails, then he drinks with us ! NO PROBLEM ! And when you see it happens this way, you feel like there is no limit… you know you are really really far away from your homecountry ! Never seen that in France ! But I got to say, it’s over with this stupid thing. Really, it’s not healthy, it’s not cool and it’s f***ing expensive ! From now on, I try to avoid these kind of parties. I do want to. I prefer watching movies at the dorms with friends. My liver, my dignity and my wallet will thank me.

 

Avec un temps si agréable, j’adore me promener et apprendre à connaître mieux ma ville. Je profites de ces jours ensoleillés pour vous concocter une vidéo sur la ville d’Oita !

With this nice weather, I love to go for a walk and get to know better my town. Thanks to these sunny days, I can take some videos to make my first vlog about Oita City !

 

*** ちょっと 日本語 – Chotto Nihongo ***

    • [word] は日本語でなんですか \ [word] ha nihongo de nan desu ka \ Comment dit-on [mot] en japonais ? \ How do you say [word] in Japanese ?
    • 私たちの写真を撮っていただけませんか\ Watashitachi no shashin o totte itadakemasen ka \ Pouvez-vous prendre une photo de nous s’il vous plait ? \ Could you please take a picture of us ?
    • また一緒にしませんか\ Mata issho ni shimasen ka \ On devrait remttre ça encore\ We should do it again
    • 会えることを楽しみにしています\ Aeru koto o tanoshimi ni shiteimasu \ J’ai hâte de te voir \ I’m looking forward to seeing you
    • あなたに会えて幸せでした \ Anata ni aete shiawase deshita \ J’étais content de te voir \ I was happy to meet you
    • 終電は何時ですか \ Shuuden wa nan ji desu ka \ A quelle heure est le dernier train ? \ What time is the last train ?
    • どこから来たのですか \ Doko kara kitano desu ka \ D’où viens-tu ? \ Where are you from ?
    • いずれご連絡いたします\ Izure gorenraku itashimasu \ Je te contacterai \ I will get in touch with you

Une réflexion sur “Weeks 22-24 : Haruyasumi : Spring break

  1. Superbes photos comme d’hab’! Et en France aussi les personnes agées elles sont cools ^^, c’est juste qu’on les voient moins que les personnes agées irrespesctueuses XD… malheureusement…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s