Weeks 22-24 : Haruyasumi

🇬🇧 Also in English 🇬🇧

20th February – 12th March

Quelle étrange sensation de n’avoir rien à faire. Je ne suis pas trop habituée aux vacances. En général, j’ai toujours un job en ces périodes là.

What a strange feeling to not have anything to do. I’m not used to holidays. Generally, I always work during these times.

Le lundi 20 février, l’école me manquait tellement que je me suis rendue à une rencontre avec des collégiens organisée par la fac. Pour la première fois j’ai visité un collège japonais. Comme je pouvais m’y attendre, tout est comme dans un manga. La sonnerie, la disposition des classes, les dessins sur le tableau en ardoise, les meubles en bois, les couloirs, les fenêtres donnant sur les couloirs, les portes coulissantes… Ce qui m’avait le plus marqué était la sonnerie. Lorsqu’elle avait retenti, Alisa et moi s’est regardé “oh mon dieu, c’est comme dans un anime !”. That feeling ! Le gros trigger qui m’a presque donné des frissons. C’était une chouette après-midi, un peu trop courte. Nous avons été dispatché en petits groupes de deux ou trois dans plusieurs classes. J’étais avec mon amie Ledua. Nous avons beaucoup rigolé. Lorsque nous nous sommes présenté à la classe, la première question d’un garçon était “Est-ce que vous avez un petit copain ?”. Je m’attendais pas à une telle question, j’ai explosé de rire. Les élèves ont donné un exposé en anglais sur la culture japonaise et la région d’Oita. Ils avaient préparés des petites pancartes et des slides, c’était super mignon. Ce qui nous a le plus touché, c’est qu’ils nous aient préparé un cadeau en écrivant nos prénoms en kanji. Ils étaient supers heureux de nous rencontrer à tel point qu’ils nous ont fait des câlins avant que l’on reparte. Grâce à tout ce bonheur et cet amour partagés, j’ai fait le plein d’énergie positive. J’aimerais refaire ce genre de rencontre plus souvent. Si j’étais douée en anglais, j’aurai cherché un job en tant qu’assistante en langues. Ou bien faire des interventions dans un autre domaine. Secourisme, sensibilisation par exemple (puisque je suis secouriste, au passage). Le collège japonais n’a rien à voir avec le nôtre. Tout est centré sur la camaraderie, la responsabilité, la solidarité, quand chez nous le collège est lieu qui favorise l’individualisme.

Monday, 20th, I missed school so I went to a meeting with junior high school students organized by the uni. For the first time I visited a Japanese junior high school. As I expected, all is like in a manga. I mean, the bell, the layout of the furnitures in the classroom, the drawings on the slate board, the wood furnitures, the corridors, the classroom’s windows along the corridor, the sliding doors… One of the highlight of this day was when the bell rang out. With Alisa, we looked each other “Oh my god, it’s like in an anime!”. That feeling! That sooo triggered me, I had the chills for a bit! It was a nice afternoon, a bit short I think. We were divided up into groups of two or three in several classrooms. I went with my friend Ledua. We had a big laugh. After introducing ourselves, the first question from a pupil was “Do you have a boyfriend ?”. I didn’t except this question at all and I exploded in laughing. The pupils provided a presentation in English about Japanese culture and Oita’s prefecture. They prepared slides and handmade cardboard signs, it was so cute! What touched us the most, was the gesture they did to us offering our names into kanjis. They were super delighted to meet us to such an extent that they hugged us before leaving. I would love to do this kind of meeting again. If I were skilled at English, I would have looked for a job as an assistant. Or providing presentations in other matters. Intercultural exchanges, first aid, awareness (seeing as I’m a first aider, by the way). Japanese junior high school has nothing to do with ours. All is focused on friendship, responsibility and solidarity, while the French one is a place that encourages individualism.

Les vacances filent à une vitesse incroyable (je dis ça dans chacun de mes articles). J’ai pris une mauvaise habitude de me coucher très tard et me lever très tard. Mais j’ai tenu ma résolution de reprendre le programme sportif que j’avais entamé avant de partir. Cardio training 2 à 3 fois par semaine (45-60 minutes) et 3 séances de renforcement musculaire (30 minutes). Près du dortoir, il y a un fleuve  dont j’ai pris l’habitude de longer lors de mes sorties jogging. La vue sur les usines autour n’est pas très agréable mais étant une zone piétonne c’est plus sécurisant et praticable. Beaucoup de personnes courent  et promènent leurs chiens ici. Je croise d’ailleurs beaucoup de personnes âgées qui sont très en forme. Dire que les personnes âgées ont une vie active n’est pas qu’une rumeur. Un octogénaire m’a doublé aisément l’autre jour. Je me suis sentie un peu nulle. Il fait tous les jours beau, c’est un vrai plaisir de courir avec ce temps si agréable. La petite cerise sur le gâteau est d’aller me relaxer au onsen à deux pas de chez moi juste après l’entraînement. La petite dame qui le tiens est très contente d’accueillir une française. Elle m’a répété plusieurs fois “kirei, kirei, kirei” (= jolie), j’étais assez gênée. J’ai encore beaucoup de mal à m’exprimer, des fois je pense que je réponds complètement à côté de la plaque mais cette petite dame m’a rassuré en me disant que je comprenais bien le japonais et qu’il ne fallait pas que je stresse, haha. J’adore discuter avec les personnes âgées ici. Elles sont beaucoup plus directes, très honnêtes, très ouvertes, rayonnantes même et ont de la conversation. Les interactions avec elles me donnent toujours le sourire et une grande motivation pour progresser.

Spring holidays are flying like an arrow (I say this every time haha). I developed the bad habit of going to bed late and waking up late.  But I’m not inactive. I took back the sportive program up again which I started before. Cardio training 2 or 3 times a week (45-60 minutes) et 3 reinforcement sessions a week (30 minutes). There is a river close to my dorm, I’m used to run along it even though the view down into the surrounding factories is not really nice. But there is a pedestrian zone so it’s more reassuring and passable. There is a lot of people who jog there or walk their dogs. I saw a lot of old persons walking or jogging there, the active life of old Japanese persons is not only a rumor. The other day, an octogenarian passed me easily. I felt a bit ridiculous ^^’ The weather is very nice, it’s a pleasure to workout outside. The icing on the cake is going to relax to the onsen very close to my dorm just after a training. The sweet little old lady who’s in charge was very delighted to welcome a French. She repeated me several times “kirei, kirei, kirei” (= pretty), I was quite awkward… I still struggle to speak, sometimes I think I give an answer that misses the point but this sweet old lady reassured me telling me I understand Japanese and I should not be stressed, haha. I love chatting with old persons here. They are more direct, very honest, very open-minded, always bright and talkative. Interactions with them make me smile every time and give me a big motivation to improve.

J’ai réservé mes nuits à Osaka et Kyoto. Avec deux amis français en voyage dans le pays, nous visiterons Kyoto, Nara et Osaka du 25 au 30 mars. Je suis impatiente ! Pour m’y rendre, j’ai choisi l’option la moins chère : le ferry. Pour 15 000 yen aller-retour, je partirai de Beppu le 24 au soir et traverserai la mer interieure toute la nuit jusqu’à Osaka. Ça va être une expérience inédite. Alors que je l’ai rencontré que quelques jours avant, Satomi m’a préparé une carte sur laquelle elle a pris soin de dessiner et détailler en anglais (alors qu’elle ne parle pas anglais) les endroits qu’elle me conseille de visiter à Kyoto. Au dos, elle m’a donné des explications sur les omikuji (divinations écrites sur des bandes de papiers à tirer au hasard dans les temples bouddhistes et shintô) et les gosyuin (le carnet dont je parles dans mon article précédent, appelés aussi shouincho). Elle est tellement adorable. Je garderai précieusement cette carte lors de mon voyage. Je meurs d’envie de voyager autour des îles de Shikoku, Miyajima et bien sûr Okinawa. L’un de mes plus grand rêve est de visiter une île aux paysages ressemblant à celle de Shio dans le film d’animation  “Lettre à Momo”, un de mes préférés. Depuis que je l’ai vu au cinéma, je ne cesse de rêver de me rendre à un tel endroit. Et je pense que Shikoku regorge de ce genre de paysage rural qui dans mon esprit est la représentation parfaite du Japon traditionnel qui me fait vibrer.

I booked my nights in Osaka and Kyoto. With a couple of French friends travelling around the country, we will visit Kyoto, Nara and Osaka from 25th to 30th of March. I can’t wait to that. To go there, I chose the cheapest option : ferry. For 15000 yen (round trip), I will get on at Beppu on 24th on the evening and I will cross the sea the whole night until Osaka. It will be a new experience. Even though I met her only a few days before, Satomi had crafted a map on which she took care in drawing details and descriptions in English (though she doesn’t speak English) places she thinks I should visit for me. On the back, she gave me explanations about omikuji (random fortunes written on strips of paper at Shinto shrines and Buddhist temples) and gosyuin (I talk about this notebook in the previous prost, also called shouincho). I’m dying to travel around Shikoku, Miyajima and Okinawa islands. One of my biggest dream is visiting an island with the same landscapes than Shio’s ones in one of my favorite animation “A Letter to Momo”. I’ve not stopped dreaming to go in a such beautiful place since I watched this movie at the cinema. And I think that Shikoku overflows with this kind of this rural landscape which in my head is the perfect representation of the traditional Japan that makes my heart sings.

Mon vlog est en plein montage mais plus je travaille dessus, plus j’ai de nouvelles idées et ça devient difficile d’avancer. J’espère le sortir avant mon voyage dans le Kansai.

I’m editing my vlog but the more I work on it, the more I have new ideas and it doesn’t help me to get on more quickly. I hope coming it out before my trip around Kansai.

Si je veux voyager, je dois arrêter de dépenser inutilement. Depuis que les vacances ont commencé, j’enchaîne les petits plaisirs. Ok, il fallait que je teste les produits limités “Sakura” du Starbucks. Le café latte n’est pas mauvais mais pas exceptionnel non plus. Le Chiffon Cake est très moelleux et le goût est très léger. Il me reste plus qu’à goûter le frappuccino. Je me demande ce que ça donne du côté Mac Do avec le Mc Flurry fleurs de cerisier. Satoko m’a emmené dans un petit coin de paradis au centre ville d’Oita, un café/bar/restaurant au décor exotique et chaleureux appelé “Day by Beach”. Ils proposent un tas de bonnes choses sur leur carte, j’ai goûté leur soupe de curry vert qui était un délice. Elle m’a rappelé exactement celle qui était servie dans le restaurant Thai où je travaillais en tant que serveuse. Je m’y suis sentie tellement bien que j’y suis retournée seule prendre un café et travailler mon japonais. Ils ont également un bar sur la plage. Sérieusement, j’ai hâte à cet été pour y aller. En parcourant les photos du lieu sur Instagram (avec le hashtage #白ヶ浜海水浴場) ça m’a vendu du rêve. Mais je pense que c’est inaccessible sans voiture :/. Par contre, dépenser 2500 yen dans de l’alcool au PEI pub, ça, c’était vraiment pas nécessaire… La règle d’or du nomihodai c’est de ne jamais commencer. Jamais en France je me mettrais aussi minable dans un bar comme je peux le faire ici. Vraiment, jamais. Bon déjà le nomihodai (alcool illimité) n’existe pas. Et puis évidemment la sécurité. Rentrer chez soi seule, à pieds complètement pétée et dans une autre dimension est une tare mais sans crainte (enfin, je ne dois pas non plus surestimer le Japon), en France on ne me retrouverai pas entière. Lorsque j’ai dépassé les limites de la sobriété, j’ai cette fâcheuse nature de parler à tout le monde, être très expressive et aimer beaucoup danser et, selon par qui je suis entourée, cela peut m’entraîner dans des situations vraiment gênantes qui m’accablent de honte le lendemain. A partir de maintenant, je fuis les soirées à nomihodai et préfére les soirées séries et films au dortoir. Mon foie, ma dignité et mon porte-monnaie me remercieront.

If I want to travel, I must stop spending money uselessly. Since the beginning of vacations, I’ve indulged myself with lots of small treats. Ok, I had to try out the Starbuck’s limited Sakura products. The cafe latte is not bad but not fantastic as well. The Chiffon Cake is spongy, the flavor is sweet. I only have to taste the Frappuchino yet. I wonder how is Sakura Mc Flurry of Mcdonald’s. Satoko took me to a little corner of paradise within the downtown, a cafe/bar/restaurant with a warm and exotic decoration called Day by Beach. The menu included many good things, I tasted their green curry soup and it was a delight. It reminded me of the one they served at the Thai restaurant where I worked as a waitress. I felt so good there that I went back for coffee and to study Japanese. They managed a bar on the beach as well. Seriously, I can’t wait for summer to go there. Browsing through the pictures of this place on Instagram (with the hashtag #白ヶ浜海水浴場) that makes me dream. But I think it’s inattainable without a car :/ Spending 2500 yen in alcohol at PEI pub was not really necessary, though. The golden rule with nomihoudai is never ever start it. Never have I ever got messed up into a bar and I will never do it in France as I can do it here. Really, never. Ok, at least nomihoudai (all you can drink) doesn’t exist (btw, in my town policemen check out randomly in our bags if we have bottles of alcohol after 8pm). And obviously for safety. Going home alone, walking, completely drunk and in an other dimension is a pain in the arse but without fear (yeah I know, I should not overestimate Japan). In France, no one would find me in one piece. When I pass sobriety’s limits, I have this annoying nature to talk with everybody, to be very expressive and to like dancing, and, it depends on who I’m surrounded, this can let myself dragged into awkward situations overwhelming me into shame. From now on, I keep a promise with myself to avoid nomihoudai parties and prefer doing movies/animes sessions at the dorms. My liver, my dignity and my wallet will thank me.

Avec un temps si agréable, j’en profites pour me promener et apprendre à connaître mieux ma ville. J’adorerais me lever tôt et me dire “Aujourd’hui tu prends une ville autour d’Oita au hasard et tu vas la visiter”, mais en me couchant tous les jours à 4h du matin, c’est quelque peu compliqué ^^’

With this nice weather, I take the opportunity to go for a walk and get to know better my town. I would love to get up very early and say to myself “Today you pick up a town off the cuff around Oita and you’re going to visit it”, but going to bed at 4am every day it’s somewhat complicated ^^’

 

*** ちょっと 日本語 – Chotto Nihongo ***

    • もだめ。酔っぱらっちゃった。ごめん \ Mo dame. Yoparachatta. Gomen \ Je suis déjà saoul, désolée \ I’m already drunk, sorry.
    • [word] は日本語でなんですか \ [word] ha nihongo de nan desu ka \ Comment dit-on [mot] en japonais ? \ How do you say [word] in Japanese ?
    • 私たちの写真を撮っていただけませんか\ Watashitachi no shashin o totte itadakemasen ka \ Pouvez-vous prendre une photo de nous s’il vous plait ? \ Could you please take a picture of us ?
    • また一緒にしませんか\ Mata issho ni shimasen ka \ On devrait remttre ça encore\ We should do it again
    • 会えることを楽しみにしています\ Aeru koto o tanoshimi ni shiteimasu \ J’ai hâte de te voir \ I’m looking forward to seeing you
    • あなたに会えて幸せでした \ Anata ni aete shiawase deshita \ J’étais content de te voir \ I was happy to meet you
    • 終電は何時ですか \ Shuuden wa nan ji desu ka \ A quelle heure est le dernier train ? \ What time is the last train ?
    • どこから来たのですか \ Doko kara kitano desu ka \ D’où viens-tu ? \ Where are you from ?
    • いずれご連絡いたします\ Izure gorenraku itashimasu \ Je te contacterai \ I will get in touch with you
Advertisements

One thought on “Weeks 22-24 : Haruyasumi

  1. Superbes photos comme d’hab’! Et en France aussi les personnes agées elles sont cools ^^, c’est juste qu’on les voient moins que les personnes agées irrespesctueuses XD… malheureusement…

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s