Découvrir la ville d’Oita et son université

Organic Skin Care Products

| 🇨🇵FR 🇬🇧EN |

La ville d’Oita (大分市) est peu connue des touristes étrangers. Avec près de 479 000 habitants, elle est située sur la côte est de l’île de Kyushu. Étant la capitale de la préfecture du même nom, elle est le centre économique et industriel de l’est de Kyushu. Oita est une ville vivante très différente des autres grandes villes japonaises. Son paysage urbain n’a rien à voir avec Nagasaki par exemple, encore moins avec Osaka ou Kyoto. Son centre-ville est une parfaite harmonie entre la modernité et l’ancien temps, où l’influence Européenne est très ancrée dans son architecture.

En moins de 15 minutes de train, nous pouvons atteindre Beppu (mon article sur Beppu) et en une heure Yufuin (mon vlog sur Yufuin). Entourée de champs, de montagne et de la mer, les opportunités pour se balader en pleine campagne sont nombreuses. On y cultive le kabosu et le yuzu, deux agrumes aux allures de citron. On ne repart pas d’Oita sans avoir goûté à ses deux autres spécialités locales, le karaage et le toriten qui sont du poulet frit.

Son université faisait partie de la liste des universités partenaires avec la mienne. J’ai effectué un an d’études à Oita University qui offre un large choix de cours en rapport avec mon projet d’études. A travers une série d’articles, je vous dirai pourquoi il fait bon vivre à Oita.

🇬🇧 The city of Oita (大分市) is little known to foreign tourists. With a population of about 479,000 inhabitants, it is located on eastern coast of Kyushu. Being the capital of Oita Prefecture, it is the center of economics and logistics of Eastern Kyushu. Oita is a lively city, very different from the other cities I visited in Japan. Its urban landscape has nothing to do with Nagasaki for example, even less with Osaka or Kyoto. It is a perfect harmony between modernity and the ancient time, where the European influences roots deeply in its architecture.

In less than 15 minutes by train, you can reach Beppu (my article about Beppu) and in one hour Yufuin (my vlog about Yufuin). Surrounded by fields, mountains and the sea, there are many opportunities to hike in the countryside. People grow kabosu and yuzu, two  citrus fruits which look like lemon. You shouldn’t leave Oita without eating karaage and toriten, two local fried chicken delicacies.

The university of Oita has a partnership with mine. As an exchange student, I studied a year at Oita University which offers a large choice of courses related to my end-of-studies project. In series of articles, I’ll tell you why Oita is a good  place to live in.

DSCN5585

Introduction of Oita’s History

Comme les villes d’Usuki et Nagasaki, Oita est l’une des villes japonaises marquées par les influences chrétienne et portugaise depuis le XVIème siècle (ère Muromachi). Connue sous le nom de Funai à l’époque féodale, Oita a été le siège de l’une des familles les plus puissantes de Kyushu, le clan Otomo.

Like Usuki and Nagasaki, Oita is one of the Japanese cities which have been marked by Christian and Portuguese influences since the 16th century (the Muromachi era). Known as Funai in feudal times, Oita was home to one of Kyushu’s most powerful families, the Otomo Clan.

vlcsnap-error014

Statue of Otomo Yoshishige « Sorin » in front of Oita Station

Après la visite du missionnaire jésuite François Xavier en 1551, le clan a très vite adopté de nouvelles coutumes. Le daimyo (puissant gouverneur féodal) Otomo Yoshishige « Sorin » (son nom bouddhiste) accepta les échanges commerciaux avec les Portugais et introduisit leur culture, leur religion et leur technologie au Japon. Par acte de foi mais aussi par stratégie politique et militaire, Otomo Sorin se convertit à la chrétienté en 1578. C’est ainsi qu’Oita est devenu le centre de propagation du christianisme dans la province de Bungo, plusieurs églises et écoles furent alors bâties.

Le daimyo visait à construire un véritable empire chrétien sur l’île de Kyushu. Bien qu’ayant résisté difficilement aux conflits de l’époque Sengoku (époque de grandes guerres de clans et de territoires), Otomo Sorin a fini par obtenir l’aide de Toyomi Hideyoshi (l’un des trois unificateur du Japon). Leur victoire fâce au clan Shimazu leur permetta d’unifier l’île. Le clan Otomo regagna ainsi ses territoires perdues mais Sorin mourru la même année. Plus tard, accusé de lâcheté, le fils d’Otomo Sorin fut expulsé du pouvoir et perdit la province.

🇬🇧 After the meeting with the Jesuit missionary Francis Xavier in 1551, the clan quickly adopted new customs. The daimyo (powerful feudal lord) Otomo Yoshishige « Sorin » (his Buddhist name) allowed trading with the Portuguese and introduced their culture, religion and technology to Japan. By act of faith but also by political and military strategy, Otomo Sorin converted to Christianity in 1578. Thus Oita became the center of promotion of Christianity in the province of Bungo, then several churches and schools were built. 

The daimyo aimed at building a real Christian empire in Kyushu. Even though having struggled with conflicts during the Sengoku period (era of great clans and territorial wars), Otomo Sorin finally got help from Toyomi Hideyoshi (one of the three most powerful feudal lords). Their victory over the Shimazu clan allowed them to unify the island. The Otomo clan regained the domains taken from them by the Shimazu clan but Sorin died the same year.  A few years later, blamed of cowardice, Otomo Sorin’s son was expelled and lost the province.

vlcsnap-error100

Après la chute du clan Otomo, Fukuhara Nagataka a été désigné seigneur d’Oita. Il décida de construire un château moderne et sécurisé sur l’ancienne résidence du clan Otomo près d’Oitagawa en 1597. La construction se fit difficilement sur une plage de sable et ne sera achevé qu’en 1607 par Shigetoshi Takenaka qui succèda Nagataka dont le pouvoir avait été confisqué par Ieyasu Tokugawa (un des autres unificateur du Japon).

Une grande partie du château s’écroula sous un incendie en 1743 et n’a jamais été reconstruit depuis. Jusqu’aux bombardements de la Seconde Guerre Mondiale qui n’a épargné que deux tourelles, le château était utilisé comme un bureau préfectoral.

Aujourd’hui, nous pouvons nous promener autour des ruines du château qui contiennent une passerelle en bois « Rouka-bashi » que l’on peut traverser, un parc sublimé par les fleurs de pruniers et cerisiers au printemps et un sanctuaire shinto. Nous pouvons également apercevoir quelques tortues, carpes, hérons et d’autres oiseaux qui font trempette dans les douves du château. La zone est assez petite mais c’est toujours une occasion pour venir se relaxer dans une petite bulle hors du temps au cœur de la ville. J’ai particulièrement aimé m’y promener pendant les beaux jours, admirer la nature environnante et apprécier la tranquillité.

Aussi, toujours dans le quartier Funaimachi, près du château, le parc Yuho nous raconte l’histoire d’Oita sous le règne d’Otomo Sorin. Exposées tout au long du parc, les différentes sculptures nous apprennent qu’Oita a été la  ville qui a introduit la musique et la médecine européennes au Japon. C’est aussi à Oita que la première pièce de théâtre occidentale a été joué au Japon.

🇬🇧 After the fall of the Otomo clan, Fukuhara Nagataka was asigned as the lord of Oita. In 1597 he decided to build a modern and secure castle on the former Otomo clan’s residence, next to Oitagawa. The construction was difficult on a sandy beach and was completed in 1607 by Shigetoshi Takenaka who succeeded Nagataka after his power was confiscated by Ieyasu Tokugawa (another of the three most powerful lords).

Much of the castle collapsed under a fire in 1743 and was never rebuilt since. Until the bombing of World War II which spared only two turrets, the castle was used as a prefectural office.

Now, you can walk around the ruins of the castle which contain a wooden bridge « Rouka-bashi » that can be crossed, a park sublimated by plum and cherry blossoms in Spring and a Shinto shrine. You can also see some turtles, carps, herons and other birds in the moat of the castle. The area is quite small but it is always an opportunity to come relax in a small bubble out of time in the center of the city. I particularly liked strolling around there on warm days, to admire the surrounding nature and enjoy the peaceful atmosphere.

Also, still in Funaimachi district, next to the castle, Yuho Park tells us about Oita’s history under the reign of Otomo Sorin. Exhibited throughout the park, the various sculptures tell us that Oita was the city which introduced Western music and medicine to Japan. It was also the place where a Western play was first performed in Japan.

DSCN1110

Studying at Oita University

L’université d’Oita est située à 12 minutes en train du centre-ville. Le campus est entouré par une abondante végétation car il se trouve dans une colline. Certains bâtiments sont très modernes mais certains sont très « old school » notamment les équipements sportifs. J’adore, on se sent vraiment dépaysé.

🇬🇧 Oita University is a 12-minute train ride from the city center. The campus is surrounded by abundant vegetation because it is located on a hill. Some buildings are very modern but some are very « old school » including sport facilities. I love it, it feels very different from the urban atmosphere of my campus in France.

DSCN4716

17917534_10212128627233975_589962307344232350_o

Oita University propose deux programmes d’études pour les étudiants étrangers. En suivan International Program of Oita University (IPOU),  j’ai appris le japonais de niveau N3 (JLPT), j’ai eu des cours d’Histoire, culture et société, de linguistique, sur l’environnement et le développement durable, de communication interculturelle. J’ai eu l’opportunité d’étudier le cinéma japonais ainsi que l’animation japonaise et les manga en suivant les cours donnés par une enseignante passionnée de littérature, cinéma, manga et experte en Boy’s Love (manga sur les relations gay destiné au public féminin) !

Grâce à ce programme, j’ai amélioré mon niveau de japonais et d’anglais tout en m’enrichissant personnellement. J’ai pris beaucoup de plaisir à étudier la langue et la culture japonaise. De plus, tous les professeurs sont excellents ! J’ai rencontré des étudiants du monde entier avec qui j’ai partagé une expérience extraordinaire.

🇬🇧 Oita University offers two exchange programs. Following the International Program of Oita University (IPOU), I studied Japanese N3 (JLPT), I had a lot of interesting classes: History, Culture and Society, Linguistic, Environnement and Sustainability, Intercultural Communication… I had the chance to study Japanese Cinema and the Japanese Pop-culture (animation and manga) following classes provided by a professor specialized in litterature, cinema, manga and Boy’s Love (manga about gay relationships between boys, aimed at female readers)!

Thanks to this program, I improved both in Japanese and English. Overall, it was very self-enriching. I had a lot of fun studying Japanese language and culture. Plus, all teachers are great ! I met students from around the world with whom I shared a fantastic experience.

17918080_10212128634274151_6113402754628888495_o

Oita University est une petite université très bien organisée. Chaque étudiant étranger a un tuteur bon en anglais qui l’aide à s’intégrer et dans ses démarches administratives. L’université d’Oita loge les étudiants étrangers dans 3 dortoirs. Mon studio se trouvait au centre-ville. Les deux autres sont sur le campus. J’allais à l’université en train. Un vrai bonheur de traverser la campagne matin et soir et voir les couleurs du paysage changer selon les saisons!

Le Bureau des Relations Internationales ne laisse personne en difficulté et s’assure qu’on vive la meilleure expérience de notre vie. Nous sommes toujours informé de tout, il y a une très bonne communication. Tout au long de l’année, l’université nous propose de vivre des expériences exclusives comme des conférences, des excursions, du bénévolat, des petits boulots,… C’est ainsi que j’ai eu la chance de danser le Obondori en yukata lors d’un festival en été, de découvrir Kokonoe et Hita ou encore de prendre partie à un rite ancestrale de plantation de riz en tenue agricole traditionnelle lors du festival Otaue à Bungo-Takada.

Une multitude de clubs sont proposés par les étudiants. J’ai rejoins au second semestre le club de danse de Yosakoi, « Toriten » (大分大学 獲天). Neuf heures d’entraînements par semaine dans la joie et la bonne humeur !

🇬🇧 Oita University is a small university very well organized. Every exchange student has an English speaking tutor who helps in administrative procedures and integration. Oita University has 3 dormitories. My accomodation was in the city center. The two other dorms are on the campus. I went to the university by train. It was a real pleasure to cross the countryside every morning and evening and see the colors of the landscape change according to the seasons!

International Office of Oita University doesn’t let anyone in trouble and makes sure that you have the best experience of your life. They always let you know everything, there is excellent communication. Throughout the year, the university offers you exclusive experiences such as conferences, excursion fields, volunteering, part-time jobs,… This is how I had the chance to dance the Obondori in yukata at a festival in summer, discover the towns of Kokonoe and Hita or take part in an ancestral rite of rice planting at the Otaue festival in Bungo-Takada while wearing traditional farm outfit.

There are a lot of clubs held by students. At the beginning of the second semester, I joined the Yosakoi club (a Japanese festival dance): Toriten (大分大学 獲天). Nine hours of training per week in a joyous and warmth atmosphere.

Thanks for reading!

                                                                

N’hésitez pas à lire mes anciens articles écrits mensuellement au premier semestre sur ma vie quotidienne à Oita 🙂 Qu’est-ce qui est sympa de faire à Oita ? Je vous en parlerai dans un prochain article 😉

🇬🇧 Feel free to read my previous posts written monthly during the first semester about my dailylife in Oita 🙂 The next post will be about having fun in Oita! ;)

                                                    🐒🍜🍻☕🎇 🌅♨️🎤⛩️🌸

 

 

 

My vlog: Adventures in Japan #1 – Let’s explore Oita City

4 réflexions sur “Découvrir la ville d’Oita et son université

  1. Pingback: Usuki, la traversée du temps |

  2. Pingback: La mystérieuse péninsule de Kunisaki – une culture ancestrale |

  3. My team asked the Toriten-san for the song Yumefubuki and we performed it in Vietnam – Hanoi 2019, Yosakoi is wonderful! I hope one day we could dance Yumefubuki again!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s